Prada: Aurel BGC relève sa cible.

le
0

(CercleFinance.com) - Aurel BGC a rehaussé son objectif de cours sur Prada de 23 à 24 dollars hongkongais, tout en réitérant son conseil 'conserver'. 'Après avoir vu ses résultats quasiment divisés par 2 au cours des dernières années, la performance opérationnelle de la société pourrait enfin s'améliorer à partir du second semestre grâce à la montée en puissance du plan d'actions mis en place par son management pour redresser une situation qui reste encore difficile aujourd'hui', estime le bureau d'études.

Sans donner plus de détail, le management a indiqué que les tendances du deuxième trimestre étaient meilleures que celles du premier, relaie par ailleurs Aurel BGC, qui souligne également que ce redressement des tendances s'est maintenu sur le mois d'août, à l'image des tendances déjà observées par un certain nombre d'acteurs du secteur.

La forte réduction des opex observée au terme de la première moitié de l'année se poursuivra au second semestre, et en dépit d'un recul de 15% des revenus et d'une baisse de 300 points de base de la marge d'Ebitda à fin juin en rythme annuel, 'le groupe est tout de même parvenu à améliorer très significativement sa génération de cash-flow opérationnel sur le semestre', salue Aurel BGC, pour qui 'cette bonne discipline financière est encourageante en attendant un possible redressement de son activité au second semestre'.

Confortée par l'amélioration progressive de son activité au cours des derniers mois et par la capacité du groupe à réduire rapidement sa structure de coûts, la direction anticipe un net redressement de sa performance opérationnelle au cours de la seconde moitié de l'année, avec une marge d'Ebitda 2016 attendue proche de celle de l'an passé (22,6%).

'La chute de l'activité aura certes été plus forte que prévu au premier semestre, mais la situation semble se redresser depuis plusieurs mois sous l'effet des initiatives pour améliorer les ventes LFL. Surtout, les mesures de réduction de coûts nous ont agréablement surprises tant par leur ampleur que par la vitesse avec laquelle elles ont été mises en place', explique enfin Aurel BGC, qui indique avoir révisé de 7% à la hausse ses estimations de bénéfice par action (BPA) et intègre à présent des hypothèses de chiffre d'affaires et de marges un peu moins conservatrices au cours des prochains semestres, pour prendre en compte la montée en puissance des différentes mesures de productivité et d'efficacité opérationnelle mises en place par le groupe.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant