Pr Lantiéri : «On m'ennuie parce que je suis une grande gueule»

le
0

INTERVIEW - Le chouchou des médias, connu dans le monde entier pour avoir réalisé la première greffe totale de visage en 2010, est passé du statut de «star» à celui d'«escroc». À 51 ans, ce chirurgien surdoué mais souvent jalousé par ses confrères, accuse le coup.

INFO FIGARO. En 2012, le professeur Lantieri arrive à l'hôpital européen Georges Pompidou après un départ fracassant d'Henri Mondor à Créteil. Aujourd'hui, son service de chirurgie réparatrice fait l'objet d'une enquête de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas). Un patient soutient qu'un médecin du service lui aurait proposé un paiement au noir pour une intervention de chirurgie esthétique. Le Pr Laurent Lantiéri parle pour la première fois sur le sujet.

LE FIGARO. - Depuis le 15 janvier, l'Igas mène une enquête pour «identifier les modalités de l'exercice de l'activité libérale» et «notamment les conditions de factura...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant