PPR Un recentrage laborieux

le
0

(lerevenu.com) - Cette filiale d'habillement, a généré 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour près de 10 millions de perte nette en 2011.

Le scénario de la vente de Redcats par appartement, plutôt qu'en bloc, se confirme. Mais il ne semble pas avantageux pour PPR. La cession de certaines enseignes en difficulté, et sensibles sur le plan social, risque de prendre du temps, notamment pour la Redoute (un tiers des ventes de Redcats). La question se pose aussi pour la Fnac, dont la cession est ouvertement envisagée.

Les performances boursières de PPR dépendent à présent de la division luxe qui génère les trois quarts du résultat d'exploitation. Mais les incertitudes qui pèsent sur le pôle distribution pourraient inciter les investisseurs à plus de réserve.

Conservez. Le titre gagne 17% depuis notre conseil d'achat du 12 août 2011.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant