PPR : le luxe marque le pas

le
0

(lerevenu.com) - Dans un volume de transactions nourri, l'action PPR (futur Kering) subit d'importants dégagements, en perdant près de 7% en séance. A 2,4 milliards d'euros, le chiffre d'affaires du premier trimestre a moins progressé (+3,1%) que le consensus ne l'avait estimé.

Le pôle luxe a ainsi augmenté ses ventes de 6%, soit 1,5 milliard, à éléments comparables, alors que les courtiers escomptaient au moins 2 points de croissance de plus. Dans le pôle dit du sport-styles de vie, dont Puma, la tendance encore moins bonne a produit un chiffre d'affaires de 843 millions, en recul comparable de 1,7%. 


Dans les marques de luxe, seule Yves Saint Laurent se distingue, avec un bond de 16,9% de ses ventes, à 127 millions d'euros. Mais, Gucci déçoit, en affichant un chiffre d'affaires de 866 millions, en repli de 4%. En Europe, la marque italienne a vu ses ventes diminuer de 1% et en Asie-Pacifique (+3%), elles décélèrent.

Dans un commentaire sur la valeur, Oddo Securities juge que «la faiblesse de la performance de Gucci pose les mêmes questions que chez Louis Vuitton [groupe LVMH]». Le courtier invoque un virage stratégique important des deux groupes vers le «no logo» : «Ces marques font une transition progressive d'une stratégie de volumes basée sur les logos, vers une stratégie de qualité qui implique des changements de mix et un moindre support des ouvertures de magasins pour soutenir la croissance organique.»

Après ajustement en baisse de 3 à 4 points de pourcentage leurs estimations de résultats 2013 respectives, deux courtiers diffèrent pour leur recommandation : Oddo maintient son conseil d'achat alors qu'Aurel BGC garde son avis «conserver». 

Rester à l'écart. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant