Powell (Fed)-Le Brexit accentue les risques mondiaux à la baisse

le
0
    WASHINGTON, 29 juin (Reuters) - Le vote britannique en 
faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne 
pourrait peser sur l'économie américaine alors que le marché du 
travail montre déjà des signes de ralentissement, a déclaré 
mardi Jerome Powell, gouverneur de la Réserve fédérale.  
    Premier responsable de la Fed à s'exprimer publiquement 
depuis le scrutin britannique, Jerome Powell a ajouté que le 
référendum avait orienté les risques globaux "à la baisse", ce 
qui pourrait remettre en question les prévisions de la banque 
centrale.  
    Le comité de politique monétaire de la Fed a observé le 
statu quo il y a deux semaines dans l'attente des résultats du 
vote britannique, jugé alors susceptible de perturber les 
marchés mondiaux.  
    Après la victoire inattendue du camp du "Leave" et le choc 
qu'elle a effectivement provoqué, de nombreux analystes estiment 
que la Fed ne relèvera pas ses taux d'intérêt avant la fin de 
l'année, voire au-delà. 
    "Depuis un certain temps les principaux risques affectant 
les perspectives (aux Etats-Unis) proviennent de l'étranger", a 
dit Jerome Powell, qui s'exprimait devant le Council of Global 
Affairs de Chicago. "Le vote du Brexit a le potentiel de créer 
de nouveaux vents contraires pour les économies du monde entier, 
y compris la nôtre." 
    "Au fur et à mesure que les perspectives globales 
évolueront, il sera important de mesurer leurs implications pour 
l'économie américaine et pour la politique monétaire." 
    Il a ajouté que la Fed agirait en cas de montée des tensions 
liées à la liquidités et aux financements, tout en jugeant que 
"pour l'instant, les marchés ont fonctionné de manière 
ordonnée". 
    Revenant à la situation économique américaine, Jerome Powell 
a noté que la situation du marché du travail s'était déjà 
détériorée en avril et en mai.  
    "La possible perte d'élan de la création d'emploi est un 
sujet de préoccupation", a-t-il reconnu.  
     
 
 (Howard Schneider et Tom Polansek; Marc Angrand pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant