«Pouvoir déclarer la naissance de son enfant là où on habite»

le
0
INTERVIEW -Jean-Cyril Spinetta et Me Jean-Pierre Versini-Campinchi militent pour qu'un enfant puisse être déclaré dans la commune où habitent ses parents et non, comme la loi l'impose aujourd'hui, dans celle de la maternité où il est né.

LE FIGARO. - Cette volonté de ressusciter un «état civil des villages» n'est-elle pas un peu passéiste?

Jean-Cyril SPINETTA. - Lorsque je parle autour de moi ce projet, il y a deux types de réactions. Beaucoup de gens me disent: «C'est formidable!», quelques-uns jugent cela un peu dérisoire. L'attachement au terroir est encore fort aujourd'hui: on se marie au village, on s'y fait enterrer. Pourquoi n'y naîtrait-on plus? Le sujet touche tout le monde: le communiste attaché à sa commune de la banlieue rouge comme le hobereau de province fier de son «fief».

Me Jean-Pierre VERSINI-CAMPINCHI. - Il n'est pas question de dire aux femmes qu'elles doivent retourner acco...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant