Poutine, un "danger" pour les pays Baltes, dit Londres

le
1

(Actualisé avec réaction russe, Cameron) LONDRES, 19 février (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine représente un "danger réel et actuel" pour l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie, et l'Otan se prépare à repousser toute éventuelle attaque, a déclaré jeudi le secrétaire britannique à la Défense, Michael Fallon. Michael Fallon, qui a tenu ces propos, reproduits par les journaux The Times et Daily Telegraph, déclare que le maître du Kremlin pourrait lancer une opération de déstabilisation des trois républiques baltes, naguère englobées dans l'URSS et aujourd'hui membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord. "Poutine m'inquiète", a dit Michael Fallon, pour qui il y a un "danger très réel et actuel" de voir la Russie chercher à reproduire les stratagèmes auxquels elle a déjà eu recours en Crimée et dans l'est de l'Ukraine. "Je suis préoccupé par ses pressions sur les Baltes, par la manière dont il teste l'Otan", dit Michael Fallon. "L'Otan doit se tenir prête à parer à tout type d'agression venant de Russie, quelle que soit la forme qu'elle prendra. L'Otan se prépare". La Russie a protesté. "Naturellement, les propos de M. Fallon sont déjà au-delà de l'éthique diplomatique et la stigmatisation de la Russie est totalement intolérable", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch. "Nous trouverons un moyen de répondre à ces commentaires", a-t-il ajouté. Les propos du secrétaire britannique à la Défense interviennent alors que les combats continuent à faire rage dans l'est de l'Ukraine malgré un cessez-le-feu qui devait entrer en vigueur dimanche dernier. Par ailleurs, les services de Michael Fallon ont fait savoir que la Royal Air Force avait escorté mercredi deux chasseurs russes qui s'approchaient de la côte sud de l'Angleterre. Le Premier ministre britannique David Cameron a pour sa part indiqué qu'à son avis, il ne fallait pas donner l'occasion à la Russie de se mettre en avant en lui répondant trop longuement. Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Linas Linkevicius, s'est déclaré d'accord avec l'analyse de Michael Fallon, tout en estimant qu'à ses yeux, la menace russe était plus large encore, car elle vise aussi, d'après lui, le restant de l'Ukraine ainsi que la Moldavie. "La Russie a un comportement agressif, à l'heure où nous parlons", a dit le ministre lituanien au micro de la BBC. "Je vois des menaces contre l'ensemble des pays(...). Je ne dirais pas seulement les pays baltes mais aussi d'autres, et l'Otan doit riposter, se tenir prête face à ces nouvelles menaces", a continué Linas Linkevicius. (Andrew Osborn; Eric Faye et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor le jeudi 19 fév 2015 à 17:29

    https://www.youtube.com/watch?v=3MU4xd67E08