Poutine tente d'étouffer la contestation

le
0
Un élu dissident a été exclu de la Douma à l'initiative du parti présidentiel, alors que l'opposition manifeste ce samedi.

La Russie est désormais entrée dans un cycle de manifestations-répression. Alors qu'un nouveau défilé anti-Poutine est attendu samedi à Moscou et dans plusieurs villes de province, l'étau se resserre sur les opposants politiques. À vingt-quatre heures de la «Marche des millions», telle que l'ont baptisée ses organisateurs, le Parlement russe s'est livré à une opération inédite dans l'histoire récente du pays.

Majoritairement contrôlée par le parti du président, Russie unie, la Douma a retiré son mandat de député à un parlementaire qui, depuis les élections controversées de novembre 2011, avait rejoint les rangs de l'opposition extraparlementaire tout en conservant son étiquette de Russie juste, une formation centriste créée à l'initiative du Kremlin en 2006. Guennadi Goudkov s'est vu reprocher, durant son mandat électif, d'avoir poursuivi ses activités entrepreneuriales, et ceci en violation de la loi sur le statut de député. À l'initiative d'un citoy

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant