Poutine signe un accord sur le rattachement de la Crimée à la Russie

le
1
Poutine signe un accord sur le rattachement de la Crimée à la Russie
Poutine signe un accord sur le rattachement de la Crimée à la Russie

Il l'avait dit, il l'a fait. Vladimir Poutine a signé ce mardi un accord sur le rattachement de la Crimée à la Russie avec les nouveaux dirigeants pro-russes de la péninsule. Le parti de Vitali Klitschko a immédiatement réclamé la rupture des relations diplomatiques avec la Russie.

Le locataire du Kremlin s'est adressé aux membres du Parlement et aux gouverneurs russes dans la matinée, deux jours après le référendum en Crimée et au lendemain de sanctions annoncées par l'Union Européenne et les Etats-Unis. Vladimir Poutine s'est montré obstiné, visiblement peu affecté par les menaces des occidentaux. Devant un parterre tout acquis à sa cause - qui a largement applaudi tout au long de son discours - le chef de l'Etat russe a légitimé avec fermeté le rattachement de la Crimée à la Russie.

Un rattachement éclair.«La République de Crimée est considérée comme rattachée à la Fédération de Russie à compter de la date de signature de l'accord», a indiqué peu après le Kremlin. Même si ce document est immédiatement entré en vigueur, les parlementaires russes devront ratifier une loi incluant dans la Fédération de Russie deux nouveaux sujets, la Crimée et la ville de Sébastopol qui y jouit d'un statut particulier. La date de cette ratification, une simple formalité, n'a pas été précisée.

L'Ukraine na pas tardé à faire connaître son poinr de vue. «Nous ne reconnaissons et ne reconnaîtrons jamais la soi-disant indépendance et le soi-disant accord sur le rattachement de la Crimée à la Russie», a déclaré le porte-parole de la diplomatie de Kiev, Evguen Perebyïnis, ajoutant que l'accord signé à Moscou n'avait «rien à voir avec la démocratie, le droit et le bon sens». 

Le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, a condamné mardi les actions de la Russie en Crimée, les qualifiant de«confiscation de territoire», et menacé Moscou de nouvelles sanctions.

«La Russie a aligné tout un éventail ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlcbnb le mardi 18 mar 2014 à 13:10

    Selon moi, l'Ukraine a toujours plus d'intérêt à coopérer avec la Russie, qu'avec l'Europe. Question gaz (prix) et dettes, la Russie leur donnait des avantages que l'Europe ne sait pas leur donner. Si la Russie est considérée comme une dictature, curieux que l'Europe n'ait rien fait avant pour réagir contre la Russie.