Poutine renoue avec le faste du Kremlin

le
0
Le président a prêté serment dans une capitale désertée où seuls quelques protestataires avaient osé s'aventurer.

Moscou

«Je jure, dans l'exercice de mes fonctions de président de la Fédération de Russie, de respecter et de protéger les droits de l'homme et des citoyens.» Ce sont les tout premiers mots prononcés par Vladimir Poutine au moment de prêter serment, la main droite posée sur la Constitution. Devant lui, sous les ors impériaux des salles d'apparat du palais du Kremlin, un parterre de trois mille invités triés sur le volet, parmi lesquels l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, l'ex-président du Conseil italien Silvio Berlusconi, le dernier dirigeant soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, ou encore le patriarche Kirill Ier.

Un Kremlin isolé

C'est la troisième fois que Vladimir Poutine se prête à l'exercice millimétré de cette cérémonie, inspirée du «couronnement d'Alexandre II», comme le rappelle Vladimir Chevtchenko, ancien chef du protocole, qui a mis au point la première entrée de Vladimir Poutine au Kremlin, en 2000. Gardes en tenue impériale, salves de c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant