Poutine prône le dialogue sur le Haut-Karabagh

le
0

SOTCHI, Russie, 10 août (Reuters) - Vladimir Poutine a exhorté dimanche les présidents d'Azerbaïdjan et d'Arménie à préférer le dialogue aux armes après la mort d'au moins 16 personnes dans de nouveaux affrontements dans la région du Haut-Karabagh. "Le point essentiel est le suivant: il n'y a pas plus grande tragédie que la perte de vies humaines", a dit le président russe à ses homologues azerbaïdjanais Ilham Aliev et arménien Serge Sarkissian, qu'il a conviés pour un week-end de discussions dans sa résidence de Sotchi sur les rives de la mer Noire. "Il nous faut agir avec discernement et patience et manifester du respect mutuel pour parvenir à une solution", a-t-il ajouté. Ses deux invités sont convenus de la nécessité de parvenir à une solution politique pour le Haut-Karabagh, enclave majoritairement arménienne en Azerbaïdjan théâtre d'un conflit de 1991 à 1994 après la dislocation de l'Union soviétique, dont faisaient partie les deux pays. "A l'époque (dans les années 1990), nous sommes parvenus à la conclusion que ce conflit n'avait pas d'issue militaire", a dit Serge Sarkissian. "Si nous continuons à nous accuser mutuellement, je pense qu'il ne sera pas réglé avant un long moment." Ilham Aliev a fait écho à ces paroles d'apaisement: "J'espère que nous trouverons une solution conforme aux (...) principes du droit international dans l'avenir le plus proche." (Alexei Anishchuk; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant