Poutine ordonne une enquête sur les inondations en Russie

le
1
Poutine ordonne une enquête sur les inondations en Russie
Poutine ordonne une enquête sur les inondations en Russie

MOSCOU (Reuters) - Vladimir Poutine a survolé en hélicoptère la région du sud de la Russie dévastée par des inondations et a ordonné une enquête fédérale pour évaluer la réaction des autorités face à cette catastrophe qui a fait 144 morts.

Le président russe a aussi annoncé samedi soir que des fonds seraient débloqués pour construire de nouveaux logements pour les victimes dans les environs de Krasnodar, région relativement aisée grâce à ses activités agricoles et touristiques.

L'équivalent de deux mois de précipitations est tombé en quelques heures vendredi soir dans cette région proche de la mer Noire, provoquant la mort de 144 personnes, parmi lesquelles de nombreuses personnes âgées surprises dans leur sommeil, a annoncé une cellule de crise mise en place par le ministère de l'Intérieur. De nombreuses habitations ont été endommagées.

"J'ai demandé aux dirigeants de la commission d'enquête (fédérale) de venir sur place. La commission d'enquête vérifiera les actions de l'ensemble des autorités, comment les informations ont-elles été transmises, comment auraient-elles pu être transmises, comment auraient-elles dû être transmises et qui a fait quoi", a déclaré Vladimir Poutine, cité par l'agence Itar-Tass.

Le président russe a aussi ordonné au ministère des Situations d'urgence de vérifier l'état d'un réservoir proche de Krymsk, la ville la plus durement touchée. L'agence publique de gestion des ressources hydrauliques a démenti l'hypothèse émise par des habitants, selon lesquels une libération d'eau d'un réservoir proche de la ville était à l'origine de ces inondations.

Melissa Akin, Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bilit13 le dimanche 8 juil 2012 à 15:38

    Selon les aveux des gouttes qui ont avouées sous la torture, c'est de la faute aux nuages...