Poutine "mobilisé" pour répondre à la menace turque-Kremlin

le
0
    MOSCOU, 28 novembre (Reuters) - Vladimir Poutine est 
totalement mobilisé par l'affaire du Sukhoï-24 détruit en début 
de semaine par la chasse turque près de la frontière syrienne, a 
indiqué samedi le porte-parole du Kremlin. 
    Les commentaires faits par Dmitri Peskov lors de l'émission 
de télévision "News on Saturday" confirment que les autorités 
russes ne décolèrent pas après cet incident sans précédent entre 
un pays membre de l'Otan et la Russie. 
    Le porte-parole de Poutine a jugé que le comportement de 
l'aviation turque relevait de la "folie absolue" et que la 
gestion de la crise par le gouvernement d'Ankara lui rappelait 
"le théâtre de l'absurde". 
    "Personne n'a le droit d'abattre traîtreusement un avion 
russe", a précise Peskov ajoutant que les affirmations turques 
selon lesquelles le chasseur-bombardier russe avait pénétré dans 
l'espace aérien turc étaient "des dessins animés". 
    "Le président (Poutine) est mobilisé, totalement mobilisé, 
mobilisé à la mesure exigée par les circonstances", a poursuivi 
le porte-parole. "Ces circonstances sont sans précédent. 
L'affront fait à la Russie est sans précédent. Et la réaction 
est naturellement cohérente avec cette menace", a-t-il 
poursuivi. 
    Vladimir Poutine est informé de la demande du président turc 
Recep Tayyip Erdogan de le rencontrer en marge de la COP21 la 
semaine prochaine à Paris, a dit Peskov sans préciser la réponse 
que le Kremlin entendait donner à cette requête. 
    Erdogan a indiqué samedi qu'il pensait que la Conférence sur 
le climat pourrait être une occasion pour améliorer les 
relations actuellement mauvaises entre son pays et la Russie. 
( ID:nL8N13N0DF ) 
    Peskov a enfin démenti les informations relayées par la 
Turquie selon lesquelles Moscou et Ankara se seraient entendus 
pour que leurs avions respectifs cessent de voler le long de la 
frontière turco-syrienne.  
    Les relations entre les armées des deux pays ont été 
suspendues et la ligne d'urgence visant à éviter des erreurs 
d'appréciation lors d'opérations aériennes a été supprimée, a 
dit Peskov. 
     
 
 (Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant