Poutine évoque une coalition internationale contre l'extrémisme

le
0

(actualisé avec déclaration de Poutine sur Assad) VLADIVOSTOK, Russie, 4 septembre (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine a estimé vendredi que la crise des réfugiés en Europe était "prévisible", ajoutant avoir évoqué avec son homologue américain Barack Obama et d'autres dirigeants la création d'une coalition internationale contre l'extrémisme et le terrorisme. La Russie, soutien du président syrien Bachar al Assad, tente depuis des mois de convaincre les pays occidentaux de s'allier à Damas pour lutter contre le groupe extrémiste Etat islamique (EI), sans succès jusqu'à présent, les bombardements aériens de l'armée syrienne étant autant responsables de l'exode des populations civiles que les exactions des djihadistes. Pendant un déplacement à Vladivostok, dans l'extrême-orient russe, Vladimir Poutine a dit à des journalistes avoir également parlé de la création d'une coalition avec les dirigeants de la Turquie, de l'Arabie saoudite et de la Jordanie, trois pays qui soutiennent les rebelles syriens. "Nous voulons vraiment créer une sorte de coalition internationale pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme", a déclaré le chef du Kremlin. "Nous avons des consultations avec nos partenaires américains à ce sujet. J'ai personnellement abordé cette question avec le président Obama", a-t-il ajouté. Selon le président russe, Bachar al Assad est disposé à organiser des élections législatives anticipées et il pourrait accepter de partager le pouvoir avec une opposition "saine". Les adversaires du régime syrien ont jusqu'à présent toujours refusé de coopérer avec Damas craignant que cela contribue à légitimer son maintien au pouvoir. (Denis Dyomkine; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant