Poutine ébranlé par une contestation sans précédent

le
0
Le président Medvedev a promis dimanche une enquête sur les fraudes électorales.

Vladimir Poutine est confronté à son plus grand défi intérieur depuis son accession au pouvoir en 2000. Samedi, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés dans près de 130 villes russes, exigeant l'organisation de nouvelles élections législatives, la «libération des prisonniers politiques» et le licenciement du président de la commission électorale, Vladimir Chourov, accusé d'avoir organisé et couvert les «fraudes« électorales du 4 décembre. À Moscou, ils étaient entre 50.000 et 80.000 réunis sur la place des Marécages, près de 10.000 à Saint-Pétersbourg, 5000 personnes à Novossibirsk malgré un froid polaire (- 20 °) et 4000 à Ekaterinbourg, la grande ville de l'Oural…

«Le peuple s'est réveillé, c'est un élément tout à fait nouveau. Le pouvoir ne s'attendait pas à ça. Le mouvement est lancé et personne ne sait comment il va évoluer», a déclaré Lev Ponomarev, dirigeant de Solidarnost, l'un des principaux mouvements d'oppos

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant