Poussée anti-européenne chez les conservateurs anglais

le
0
Face à la menace de rébellion de son parti, Cameron a annoncé le dépôt d'une proposition de loi pour garantir un référendum, tandis que deux de ses ministres se prononcent pour une sortie de l'Europe.

Pendant que David Cameron est en voyage à Washington, les élus de son parti mettent le feu à la maison. C'est «le chaos à Downing Street cette semaine», décrit l'un d'eux, Philip Hollobone. Depuis la capitale américaine, le premier ministre a tenté en catastrophe d'apaiser la nouvelle rébellion fomentée par une centaine de députés conservateurs contre son gouvernement sur l'Europe.

Espérant calmer la fronde eurosceptique, il a annoncé le dépôt, mardi au Parlement, d'une proposition de loi visant à graver dans le marbre la tenue d'un référendum sur l'appartenance du pays à l'Europe en 2017. Une mesure qui montre l'état de panique à Downing Street. Comme elle ne peut émaner du gouvernement du fait de l'hostilité des libéraux-démocrates centristes membres de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant