Poursuite du rebond des Bourses à la mi-séance en Europe

le
0
POURSUITE DU REBOND DES BOURSES À MI-SÉANCE EN EUROPE
POURSUITE DU REBOND DES BOURSES À MI-SÉANCE EN EUROPE

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes poursuivent leur rebond à mi-séance mercredi et Wall Street est attendue en hausse, la remontée des cours du pétrole et les espoirs de nouveaux soutiens de la part des banques centrales permettant aux marchés de repartir de l'avant après le choc du vote des Britanniques poru une sortie de leur pays de l'Union européenne.

À Paris, le CAC 40 progressait de 2,62% (106,93 points) à 4.195,78 points à 12h45. À Francfort, le Dax prenait 1,84% et à Londres, le FTSE 2,32%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'adjuge 2,36% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 2,57%.

La Bourse de Londres, qui avait moins baissé que les autres places européens vendredi, a désormais pratiquement retrouvé son niveau de jeudi dernier, avant le résultat du référendum sur le Brexit.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en progression de 0,5% à 0,7%.

La remontée des cours du pétrole, sur la perspective d'une grève dans le secteur en Norvège à partir de samedi, favorise les acteurs du secteur : l'indice sectoriel Stoxx du pétrole et du gaz prend 3,58%, Repsol 5,52%, Total 3,99%, Technip 5,35%.

Plus généralement, les actions profitent des déclarations de dirigeants de banques centrales laissant entrevoir une poursuite, voire une accentuation de leur soutien à l'économie et aux marchés.

"Les banques centrales n'ont plus beaucoup de munitions mais je suis sûr qu'elles vont fournir un soutien verbal et tenter de fournir un soutien concret aux marchés", dit Richard Edwards, directeur de HED Capital.

Cette perspective fait baisser les rendements des emprunts d'Etat de la zone euro : les rendements à dix ans français et irlandais ont ainsi inscrit de nouveaux plus bas historiques.

Des traders expliquent que l'absence apparente d'empressement des dirigeants européens à déclencher le processus de sortie du Royaume-Uni de l'UE contribue aussi à dissiper les inquiétudes sur les marchés actions.

Ce changement de climat profite entre autres aux banques, qui avaient particulièrement souffert vendredi et lundi. L'indice sectoriel Stoxx prend 2,25%, UniCredit 3,89%, Société générale 3,78%, Santander 3,25%.

Sur le marché des changes, la livre sterling regagne près de 0,5% face au dollar à plus de 1,34 et l'euro 0,2% contre le billet vert à près de 1,11.

(Sudip Kar-Gupta et Patrick Graham, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant