Poursuite des combats au Yémen, plus de 550 morts en un mois

le
0

ADEN, Yémen, 24 avril (Reuters) - Les combats entre groupes armés ont fait rage vendredi dans le sud et le centre du Yémen et les milices chiites houthies présentes à Aden, le grand port du Sud, ont été visées par des frappes aériennes. L'Arabie saoudite et ses alliés sunnites ont annoncé mardi soir la fin de l'opération Tempête décisive mais Ryad a précisé que ses forces continueraient à frapper si nécessaire les Houthis. Une dizaine de raids aériens ont été recensés vendredi, après une vingtaine la veille. La campagne aérienne déclenchée le 26 mars pour stopper la progression des miliciens chiites a fait, selon ces derniers, 951 morts, dont 134 enfants, et 3.311 blessés. Vendredi, les Nations unies ont estimé que 551 civils avaient été tués depuis le 26 mars au Yémen, dont 115 enfants. Selon des diplomates occidentaux, les quatre semaines de bombardements aériens n'ont eu qu'un impact limité sur les unités des milices chiites, mobiles et légèrement armées, mais elles ont en revanche fortement affaibli les unités loyales à l'ancien président Ali Abdallah Saleh et alliées aux Houthis. (Mohamed Mukhashaf, avec Stephanie Nebehay à Genève; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant