Poursuite des combats au Yémen

le
0

LE CAIRE, 28 avril (Reuters) - De violents affrontements entre miliciens chiites houthis et combattants tribaux ont fait au moins quinze morts dans la nuit de lundi à mardi dans la province de Marib (centre du Yémen), alors que la coalition conduite par l'Arabie saoudite poursuivait ses frappes aériennes dans le pays. Le vice-président yéménite Khaled Bahah a appelé lundi les Houthis à mettre fin aux combats, comme l'a exigé le Conseil de sécurité des Nations unies. Le conflit, selon la Croix-Rouge, a conduit le pays au bord d'une "catastrophe" humanitaire. Les combats ont été particulièrement violents dans la nuit de lundi à mardi dans la province de Marib, à l'est de la capitale Sanaa, dans la ville de Taëz (centre) et dans le port d'Aden, dans le sud du pays. Il y a eu au moins quinze morts dans le district de Sirouah et autour de la ville de Marib, ont annoncé des sources tribales et les services médicaux, alors que les tribus fidèles au président Abd-Rabbou Mansour Hadi tentaient de stopper l'avance des Houthis et des forces favorables à l'ancien président Ali Abdallah Saleh. Les Houthis affirment vouloir prendre la ville de Marib afin de contrer les progrès des djihadistes d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). (Mohammed Ghobari au Caire et Sami Aboudi, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant