Poursuite des accrochages indo-pakistanais au Cachemire

le
0

SRINAGAR, Inde, 7 octobre (Reuters) - Des milliers de civils indiens ont fui mardi leurs maisons dans la région du Cachemire, où se poursuivent des affrontements entre soldats indiens et pakistanais. Lundi, des bombardements à la frontière ont fait neuf morts, cinq Indiens et quatre Pakistanais, tous des civils. La région himalayenne du Cachemire est au coeur d'un différend frontalier entre l'Inde et le Pakistan depuis leur indépendance en 1947. Les deux pays, tous deux puissances nucléaires, se sont livré trois guerres et des accrochages se produisent régulièrement le long de la ligne de contrôle. Quelque 7.000 habitants de la région d'Arnia, dans la zone contrôlée par l'Inde, se sont réfugiés dans des écoles pour tenter d'échapper aux bombardements. Selon un responsable de la police indienne, l'armée pakistanaise a ouvert le feu sur une quarantaine de postes militaires indiens mardi matin. Les Indiens ont riposté en tirant au mortier et au fusil-mitrailleur de l'autre côté de la ligne de contrôle. Dans l'après-midi, des fusillades ont été signalées dans la région de Poonch, a dit un porte-parole de l'armée indienne. (Fayaz Bukhari; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant