Poursuite à Lampedusa du triste repêchage des corps

le
0
Des soldats déplacent les cadavres à Lampedusa, le 6 octobre 2013.
Des soldats déplacent les cadavres à Lampedusa, le 6 octobre 2013.

Les plongeurs ont continué dimanche la triste remontée des corps des migrants morts jeudi dans le naufrage à Lampedusa. La macabre opération a repris tôt le matin, après avoir été interrompue vendredi pour cause de mauvais temps, et a permis de récupérer 71 corps, portant à 181 le bilan officiel, selon La Repubblica. D'après le quotidien italien, le cadavre d'un enfant a également été repêché. "L'aspect fondamental est le grand respect dont les plongeurs font preuve" dans ces circonstances, raconte Filippo Marini, commandant des gardes-côtes. "Leur pudeur quand ils s'emparent des dépouilles. [...] Il y a une grande émotion." Seulement 155 des 480 à 520 Érythréens et Somaliens entassés sur un bateau de pêche parti clandestinement de Libye ont en effet pu être sauvés. Rocco Cannel, propriétaire d'une école de plongée, a été le premier à descendre sur l'épave : "Je n'oublierai jamais ce que j'ai vu", a-t-il déclaré à l'AFP. Les autorités envisagent de renflouer le bateau, qui gît par 47 mètres de fond à un demi-kilomètre des côtes. Cécile Kyenge, ministre italienne de l'Intégration originaire de la République démocratique du Congo (RDC), qui a assisté à l'arrivée des corps dans le petit port, a appelé à ce qu'il n'y ait "plus jamais de telles tragédies". Des politiques de "prévention" sont nécessaires, a-t-elle estimé. Dans une interview au Corriere della Sera où elle a annoncé un triplement (de 8 000 à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant