Pourquoi Zlatan reste l'atout majeur de Manchester United

le
0
Pourquoi Zlatan reste l'atout majeur de Manchester United
Pourquoi Zlatan reste l'atout majeur de Manchester United

Cramé, nonchalant, inefficace ou encore transparent. Depuis quelques jours, Zlatan Ibrahimović est au cœur de la tempête en raison de prestations inabouties avec Manchester United. Mais il serait trop simpliste de lui imputer tous les maux des Red Devils et ce serait trop vite oublier que le géant suédois est plein de ressources.

Parce qu'il est le meilleur buteur des Red Devils


Jusqu'à preuve du contraire, Zlatan Ibrahimović s'élève aujourd'hui comme l'attaquant le plus prolifique dans les rangs mancuniens. En treize apparitions au total toutes compétitions confondues pour onze titularisations, le géant scandinave a fait trembler les filets à six reprises. Une première fois lors du Community Shield remporté face à Leicester (1-2), avant de réitérer à quatre reprises lors des quatre premières journées de Premier League et de se distinguer également en Ligue Europa face à Zorya Louhansk (1-0).


Aucun coéquipier ne peut prétendre présenter un bilan du même acabit, aussi mitigé soit-il. Puis, la saison dernière, l'ex-international suédois a bouclé avec Paname un exercice aux cinquante pions claqués toutes compétitions confondues. Alors, oui, c'était en Ligue 1. Mais, depuis 2011, Zlatan plafonne à minimum dix-neuf buts en championnat. Ce qui fait de lui une garantie non négligeable de buts assurés chaque saison. Martial et Rashford, qui ont vocation à jouer numéro 9, devront donc sans doute apprendre dans son ombre encore un moment.


Parce que Mourinho a une foi aveugle en lui


Entre José Mourinho et le Z, c'est une histoire d'amour qui a pris sa source à l'Inter Milan. Il y a huit ans, les deux hommes ont passé une seule année ensemble. Suffisant pour qu'ils nouent une relation aux fondations solides. À l'époque, le technicien portugais parlait de son joueur comme de quelqu'un de "très spécial", tandis que ce dernier avait avoué se sentir "comme Terminator " sous ses ordres. En 2016, rien n'a changé. Ou presque. Si le "Special One" a rappelé dernièrement que personne n'était "intouchable", il a également défendu de manière inconditionnelle celui qui a été cet été l'une de ses recrues bankables.





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant