Pourquoi Toulouse va taper Lyon ?

le
0
Pourquoi Toulouse va taper Lyon ?
Pourquoi Toulouse va taper Lyon ?

Cet après-midi, Toulouse accueille Lyon au Stadium dans le cadre de la 35e journée de Ligue 1. Une affiche entre deux équipes aux destinées diamétralement opposées cette saison, le TFC luttant pour sa survie dans l'élite quand l'OL bataille pour arracher la deuxième place. Mais ce week-end, c'est le Tef' qui va faire la bonne opération. Voici pourquoi.

Parce que Lyon n'y arrive pas au Stadium

La pelouse du Stadium est un gazon maudit pour l'OL. Les Lyonnais ne s'y sont plus imposés depuis octobre 2005 avec un but de Sidney Govou. Pire, sur leurs neuf derniers matchs à Toulouse, les Gones ont perdu six fois, récolté cinq cartons rouges et n'ont surtout inscrit qu'un seul petit but. Une malédiction difficile à comprendre, puisque cette série prend racine à l'époque où le club de Jean-Michel Aulas marchait sur la Ligue 1 et n'avait aucun mal à étriller les Toulousains à Gerland. Le coach de l'OL Bruno Génésio s'est d'ailleurs fait un malin plaisir d'entretenir cette légende vendredi en conférence de presse, en avançant qu'au vu des statistiques et de l'historique au Stadium, le Téfécé était le favori de cette rencontre. Une sortie qui a eu le mérite de bien faire sourire Pascal Dupraz et l'encadrement du club toulousain, relégable depuis la onzième journée. Il n'empêche que la déclaration de Génésio va plomber ses joueurs qui vont revisiter la Décima à leur sauce en concédant leur dixième résultat négatif consécutif au Stadium. Et au bout de 10 matchs sans victoires, on passe sous le baby, c'est la règle. Ça tombe bien, celui du Parc OL semble avoir été conçu pour cela.

Un petit babyfoot dans le salon Cercle OL du @Parc_OL 😉 #TeamOL pic.twitter.com/B0LEyuP4WI

— Max (@MaxOL69) 11 avril 2016

Parce que Toulouse reste sur une très bonne dynamique

Sur les six derniers matchs de Ligue 1, le TFC a pris seulement un point de moins que le Paris Saint-Germain. Durant cette période, ils affichent l'une des meilleures dynamiques du championnat derrière les équipes à la lutte pour l'Europe comme Lille, Lyon, Nice et Saint-Étienne. Lors de ces six dernières rencontres, ils ont notamment étrillé Bordeaux et Bastia au Stadium (4-0) et peuvent nourrir des regrets d'avoir encaissé deux égalisations tardives au Vélodrome et au Moustoir (1-1). Un retour en…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant