Pourquoi Sarkozy reste confiant pour 2012

le
0
Malgré les mauvais sondages, le président de la République croit toujours en sa réélection, à quatorze mois de l'élection présidentielle.

«Sérénité». Souvent, quand le doute s'insinue dans son camp, Nicolas Sarkozy arbore une insolente sérénité. Cela n'atténue pas pour autant l'inquiétude de ses plus fidèles lieutenants. «Après la réforme des retraites, tout le monde pensait que le président connaîtrait une embellie dans les sondages. Mais il n'y a pas eu le moindre frémissement. Le remaniement n'a rien apporté non plus. Quant à son style plus présidentiel, l'opinion ne lui en donne pas quitus», constate lucidement un grand ministre du gouvernement. Et encore ne mentionne-t-il pas les cafouillages de Michèle Alliot-Marie, qui a brouillé l'image de la France dans la gestion de la crise tunisienne, ou des bisbilles entre François Fillon et Jean-François Copé, respectivement premier ministre et patron de l'UMP.

Le président, qui ne cesse de recevoir et de consulter depuis plusieurs mois, continue pourtant d'afficher cette fameuse «sérénité» qui rassure les uns et laisse les autres perplexes.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant