Pourquoi Naïm Sliti va marcher sur Paris

le
0
Pourquoi Naïm Sliti va marcher sur Paris
Pourquoi Naïm Sliti va marcher sur Paris

Natif de Marseille, passé par le Paris FC et le Red Star, Naïm Sliti continue de monter, à Lille. Et ce soir, il va dépasser les étoiles.

Vendredi 28 octobre 2016, 22h35 : Naïm Sliti emporte le ballon du match sous le bras en l'honneur de son triplé. Le stade Pierre-Mauroy est en feu – dans la mesure de son possible – Paris à terre. Laurent Paganelli court après le héros de la soirée : " Naïm, oh, Naïm ! Qu'est-ce qu'il s'est passé oh, pourquoi t'en n'a pas marqué cinq ? Ahahah, non, plus sérieusement, c'est un match parfait pour toi ce soir ? " Timide, Sliti reconnaît sa réussite, remercie ses coéquipiers, son entraîneur, son président, les supporters et les jardiniers, termine en plaçant " un gros bisou pour mon petit Imram qui doit dormir à cette heure-là (clin d'oeil) " et s'en va saluer le virage nord. De bout en bout, prestation parfaite pour l'ailier de 24 ans. Naïm Sliti vient de faire une entrée fracassante dans le grand monde de la Ligue 1 en retournant le PSG à lui tout seul.

" Dans un an ", c'est maintenant


Tout est écrit. Mercredi, Sunderland et l'Angleterre ont fait connaissance de Sofiane Boufal et de son pied droit délicieux ; aujourd'hui, c'est le PSG qui va apprendre à écrire le nom de son successeur à Lille, en cinq lettres et 90 minutes. Un blase qui, jusqu'ici, n'avait pas vraiment réussi à franchir la limite du périph'. Car la première fois que Naïm a tenté de conquérir Paris, la tentative s'est soldée par une déroute imprévisible. En 2013, deux saisons et 48 matchs de Ligue 2 dans les jambes, Sliti quitte son Sedan formateur et en dépôt de bilan pour rejoindre le Paris FC, une division plus bas. Il arrive dans le XIIIe avec une étiquette de créateur, le plus gros salaire du club... et ne joue pas. Quatre pauvres matchs de National pour l'ancien Sanglier, qui doit se contenter de la CFA 2. Alors, en fin de saison, il s'échappe du traquenard capital pour poser ses guêtres en banlieue, à Saint-Ouen. Là où on saura l'aimer. Là où il pourra exploser.


Deux saisons avec le Red Star, huit goals en National et quatre en Ligue 2, plus une nomination dans l'équipe-type de la dernière levée avant l'arrivée des pizzas, jalonnent la route menant à une place de titulaire au LOSC pour affronter le PSG. Ça, et six éléments offensifs sur le flanc dans les rangs lillois.…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant