Pourquoi N'Golo Kanté est meilleur qu'Andrès Iniesta

le
0
Pourquoi N'Golo Kanté est meilleur qu'Andrès Iniesta
Pourquoi N'Golo Kanté est meilleur qu'Andrès Iniesta

Ils sont gauchers et ils ne jouent plus derrière comme c'était le cas au départ. De quoi dire que Raphaël Guerreiro et Gareth Bale se ressemblent. Mais le joueur de Ligue 1 est bien plus intéressant que celui du Real Madrid.

N'Golo Kanté n'a pas vraiment le même profil sur le terrain qu'Andrès Iniesta. Plus défensif, plus dans l'endurance que dans le geste juste de l'Espagnol, il ferait plus penser à ce bon Claudius Makélélé de sa période nantaise, qui passait ses matchs à aller presser les onze adversaires, parfois en même temps, mais qui perçait aussi pas mal les lignes en jouant sur le côté droit. Mais dans son attitude, N'Golo Kanté a beaucoup plus de similitudes avec l'enfant lune du Barça. Même espoirs suscités chez les connaisseurs de ballon, même mentalité, avec le curseur de la discrétion et de la simplicité poussé au maximum.

Né à Paris, le petit N'Golo a franchi les étapes une à une : envoyé à Boulogne-sur-mer pour jouer avec la réserve, il saisit sa chance en équipe première et devient le meilleur joueur de National. Il choisit ensuite d'aller à Caen, prenant en compte les conseils de ses formateurs qui ne veulent pas le voir brûler d'étapes. Boom, meilleur joueur de Ligue 2 et montée dans l'élite à la fin. Où il s'illustre dès les premiers matchs, avant de se faire remarquer dans les grands rendez-vous, que ce soit au Parc des Princes ou au Vélodrome. En fait, dès la quatrième journée, un joueur de Rennes lui assure qu'ils avaient mis en place un système "anti-Kanté" pour lui faire péter les plombs. Ses détracteurs ne manqueront pas de souligner cependant qu'il n'a plus marqué en L1 depuis le 23 août.
Savoir marquer utile
Et alors ? Cette saison, Andrès Iniesta n'a pas marqué le moindre but en Liga, ni en Ligue des champions. Ca ne l'empêche pas d'être un acteur prépondérant dans la saison des Blaugrana, en tête de leur championnat avec quatre points d'avance, en quarts de finale de la Ligue des champions et qualifiés pour la finale de la Copa del Rey contre l'Athletic Bilbao. En fait, sur ses 13 saisons pro en avec le Barça, le milieu offensif qui a joué un paquet de matchs ailier n'a jamais passé la barre des 10 buts. Oui, mais quand on se souvient ne serait-ce que de son but face à Chelsea à la dernière seconde en demies de Ligue des champions en 2009 ou celui contre les Pays-Bas en finale du Mondial 2010, on se dit de suite que la quantité, autant laisser ça à Cristiano Ronaldo. Le palmarès d'Iniesta parle pour lui : Coupe de Monde, Euro (2 fois), Ligue des champions (3 fois), championnat (6 fois)... et toujours l'estime de tous ses coéquipiers. Mais pas de Ballon d'Or, pas 500 couvertures de…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant