Pourquoi Messi va revenir et gagner le Mondial 2018

le
0
Pourquoi Messi va revenir et gagner le Mondial 2018
Pourquoi Messi va revenir et gagner le Mondial 2018

Il a annoncé sa retraite internationale après une troisième finale perdue consécutivement. Mais Leo Messi reviendra. Voilà pourquoi.

"Je pense qu'il a réagi à chaud. Il a dit ça car on a laissé passé une grande chance de remporter un titre. Je n'imagine pas une sélection sans Messi. Je pense qu'il réfléchira". Alors que le monde entier apprend la retraite internationale de Messi, Romero, cadre de cette Albiceleste comme Mascherano, tente de se rassurer. Comme le fait toute une patrie, consciente de voir le génie qu'elle a enfanté s'en aller pour de bon. Et il y a des raisons d'y croire. Messi reviendra, voilà pourquoi.

Parce que la Russie arrive


Le 12 août 2004, Zidane disait abandonner les Bleus, à 32 ans. Un an plus tard, il revenait sur sa décision. Bien sûr, les situations ne sont pas comparables. Jamais le génie français n'a subi la pression avec laquelle Messi débarque en Argentine à chaque rassemblement de la Selección. Mais on peut imaginer un tel scénario avec le 10 argentin. Tous les éléments sont réunis. Dans deux ans, la Russie accueillera le Mondial. Celui qui aurait dû être le dernier de Messi avant cette retraite anticipée. Alors que cette génération (Messi, Mascherano, Higuaín, Agüero etc) pouvait atteindre son pinacle au Maracana, elle a une nouvelle chance de soulever une Coupe du Monde au Luzhniki. Ensuite Messi et consorts pourront ranger le maillot argentin. Ou même attendre la Copa América 2019 et tenter de détrôner le Chili.

Parce qu'une génération incroyable arrive


Les arguments des pro-Messi en Argentine (oui, il y a des anti-Messi…) pullulent. Il n'est pas épaulé comme Maradona en 1986, les joueurs qui l'accompagnent ne sont jamais au même niveau qu'en club, et aucun sélectionneur n'a su trouver la formule pour que la Pulga évolue comme au Barça. Après les échecs de 2014 et 2015, l'Argentine prônait le changement. Mais il n'est jamais arrivé. Seul l'avènement de Ramiro Funes Mori en défense montre une volonté de rénovation insufflée timidement par Tata Martino. Mais dans chaque ligne, l'Argentine possède des espoirs mondiaux qui attendent leur heure en sélection. Dans les cages, Gerónimo Rulli n'a toujours pas disputé une seule minute sous le maillot ciel et blanc. Augusto Batalla, gardien de River regarde aussi tous les matchs à la télévision, alors que Martino l'a souvent décrit comme l'avenir au poste. En défense, on attend toujours…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant