Pourquoi Manuel Valls attaque le cardinal Barbarin

le
1
Philippe Barbarin, cardinal-archevêque de Lyon, est au centre d'une vive polémique sur sa mansuétude à l'égard des prêtres soupçonnés de pédophilie dans son diocèse.
Philippe Barbarin, cardinal-archevêque de Lyon, est au centre d'une vive polémique sur sa mansuétude à l'égard des prêtres soupçonnés de pédophilie dans son diocèse.

Que serait le débat public sans Manuel Valls pour en fixer les bornes morales ? Le Premier ministre n'a-t-il pas outrepassé son rôle en attaquant aussi frontalement, comme il sait le faire, Mgr Philippe Barbarin ? Cible facile, puisque le cardinal-archevêque de Lyon, l'un des piliers de l'Église, apprécié de ses pairs et écouté du pape François, mais aussi figure médiatique, est pressé de toutes parts et poussé à la démission par la vox populi pour avoir supposément (l'intéressé nie et la justice n'a pas encore tranché) étouffé des affaires de pédophilie dans son diocèse. L'accusation est très grave, le dossier est bien plus complexe qu'il n'y paraît à première vue. Peu importe. Avec la force d'impact que lui confère sa fonction, le Premier ministre, au micro de Jean-Jacques Bourdin, a déclaré tout de go : « Un homme d'Église, cardinal, primat des Gaules, qui a une influence morale, intellectuelle, qui exerce une responsabilité majeure dans notre société, doit comprendre la douleur. »

« Valls, ministre de l'Intérieur au moment de la Manif pour tous, appelle Barbarin à prendre ses responsabilités, donc à démissionner. Chaud », a réagi dans un tweet le directeur de l'hebdomadaire catholique progressiste La Vie, Jean-Pierre Denis. Faut-il y voir une atteinte à la loi de séparation des Églises et de l'État ? Manuel Valls « est sorti de son couloir », a bondi Me André Soulier, l'avocat du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 9 mois

    Je croyais qu'existait la présomption d'innocence.