Pourquoi Liverpool va se qualifier pour les huitièmes de finale.

le
0
Pourquoi Liverpool va se qualifier pour les huitièmes de finale.
Pourquoi Liverpool va se qualifier pour les huitièmes de finale.

Malgré une phase de poules plutôt médiocre, Liverpool a la possibilité de tout se faire pardonner ce soir, dans la finale du groupe B qui l'oppose à Bâle. Troisièmes du groupe, juste derrière les Suisses, les Reds sont condamnés à gagner s'ils veulent voir les 8e de finale. Et ils vont le faire. Voilà pourquoi, en cinq raisons.

  • Parce qu'il faut sauver Brendan Rodgers
    Après une belle saison 2008-2009 qu'ils terminent à la deuxième place, les Reds dégringolent : 7e en 2010, 6e en 2011 et 8e en 2012. Bref, Gerrard et sa bande sont à bout de souffle. Après les échecs de Roy Hodgson et Kenny Dalglish pour redresser le navire, Brendan Rodgers est appelé pour reprendre la barre. C'est donc dans ce contexte de crise que le Nord-Irlandais découvre le banc de touche de Liverpool, à l'été 2012. Si sa première saison est mitigée, le club terminant à une triste 8e place, l'ancien coach de Swansea commence toutefois à redonner peu à peu un véritable style de jeu aux Reds. C'est d'ailleurs ce que vient confirmer sa deuxième année sur le banc. Avec une attaque de feu, Liverpool devient une véritable machine de guerre, jouant même le haut du tableau. S'ils ratent le titre à une glissade près, la saison de Rodgers et ses hommes est une franche réussite : une deuxième place et une qualification pour la Ligue des Champions, une première depuis cinq ans. Malheureusement, depuis le début de l'exercice 2014-2015, les Reds sont retombés dans leurs travers, végétant dans le milieu de tableau et galérant en LdC. Alors forcément, Rodgers se retrouve en danger, lui qui était pourtant considéré comme héros il y a encore quelques mois. Et c'est pour ça, pour sauver la peau de leur entraineur, que les Reds vont gagner ce soir. Car, après tout, c'est grâce à lui s'ils sont là aujourd'hui.
  • Parce qu'Anfield, forcément
    Depuis le début de saison, on ne peut pas dire que le public d'Anfield soit particulièrement gâté. En huit matchs disputés dans son antre, en championnat, Liverpool n'a inscrit que sept petits buts. Pas beaucoup, il est vrai. Pourtant, s'il y a un endroit où les Reds peuvent se sublimer, c'est bien Anfield. Portés par l'enthousiasme de leurs supporters, les hommes de Rodgers auront un atout de poids pour aller chercher leur qualification. Pour faire plaisir à son public, qui n'a plus connu un huitième de finale de Ligue des Champions depuis février 2009, Liverpool se doit de battre Bâle. En tout cas, n'en doutez pas, les quelques 45 000 spectateurs présents ce soir rempliront, comme toujours, leur job de 12e homme. Dans un stade qui sera plein, comme d'habitude, les hommes en rouge ne marcheront pas seuls. Ou ne courront pas seuls, même.



  • Parce qu'il faut sauver Brendan Rodgers
    Après une belle saison 2008-2009 qu'ils terminent à la deuxième place, les Reds dégringolent : 7e en 2010, 6e en 2011 et 8e en 2012. Bref, Gerrard et sa bande sont à bout de souffle. Après les échecs de Roy Hodgson et Kenny Dalglish pour redresser le navire, Brendan Rodgers est appelé pour reprendre la barre. C'est donc dans ce contexte de crise que le Nord-Irlandais découvre le banc de touche de Liverpool, à l'été 2012. Si sa première saison est mitigée, le club terminant à une triste 8e place, l'ancien coach de Swansea commence toutefois à redonner peu à peu un véritable style de jeu aux Reds. C'est d'ailleurs ce que vient confirmer sa deuxième année sur le banc. Avec une attaque de feu, Liverpool devient une véritable machine de guerre, jouant même le haut du tableau. S'ils ratent le titre à une glissade près, la saison de Rodgers et ses hommes est une franche réussite : une deuxième place et une qualification pour la Ligue des Champions, une première depuis cinq ans. Malheureusement, depuis le début de l'exercice 2014-2015, les Reds sont retombés dans leurs travers, végétant dans le milieu de tableau et galérant en LdC. Alors forcément, Rodgers se retrouve en danger, lui qui était pourtant considéré comme héros il y a encore quelques mois. Et c'est pour ça, pour sauver la peau de leur entraineur, que les Reds vont gagner ce soir. Car, après tout, c'est grâce à lui s'ils sont là aujourd'hui.
  • Parce qu'Anfield, forcément
    Depuis le début de saison, on ne peut pas dire que le public d'Anfield soit particulièrement gâté. En huit matchs disputés dans son antre, en championnat, Liverpool n'a inscrit que sept petits buts. Pas beaucoup, il est vrai. Pourtant, s'il y a un endroit où les Reds peuvent se sublimer, c'est bien Anfield. Portés par l'enthousiasme de leurs supporters, les hommes de Rodgers auront un atout de poids pour aller chercher leur qualification. Pour faire plaisir à son public, qui n'a plus connu un huitième de finale de Ligue des Champions depuis février 2009, Liverpool se doit de battre Bâle. En tout cas, n'en doutez pas, les quelques 45 000 spectateurs présents ce soir rempliront, comme toujours, leur job de 12e homme. Dans un stade qui sera plein, comme d'habitude, les hommes en rouge ne marcheront pas seuls. Ou ne courront pas seuls, même.



  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant