Pourquoi les référendums de Sarkozy sont possibles

le
4
Juridiquement, la voie est étroite, mais l'organisation d'un tel référendum dès le 17 juin 2017 n'a rien d'impossible.
Juridiquement, la voie est étroite, mais l'organisation d'un tel référendum dès le 17 juin 2017 n'a rien d'impossible.

Depuis vendredi soir, le débat fait rage : peut-on organiser un référendum le même jour que le second tour de la législative ? Techniquement, rien ne s'y oppose. Il suffit de disposer une seconde urne dans les bureaux de vote. Un bulletin comportera le libellé des deux questions et les électeurs cocheront « oui » ou « non ». Rien de sorcier, donc.

Politiquement, permettre au ministre de l'Intérieur ou de la Sécurité publique de mettre en rétention administrative les personnes fichées S les plus dangereuses, d'une part, et décider de suspendre le droit au regroupement familial automatique, d'autre part, constituent un profond bouleversement de nos textes. Une révolution qui pourrait susciter le courroux de nos voisins et de l'Europe. Une ire qui serait un peu gommée si ces deux textes étaient votés par l'ensemble des Français plutôt que par la représentation nationale.

Juridiquement, la ligne de crête est plus étroite, mais rien ne s'oppose à cette consultation. L'article 11 de la Constitution permet au président de la République de soumettre directement au vote des Français un ou plusieurs projets de loi sur l'organisation des pouvoirs publics ou la politique de la nation. Cette procédure a été utilisée à de nombreuses reprises sous la Ve République. L'adoption du traité de Maastricht en 1992, la transformation du septennat en quinquennat huit ans plus tard ou la nouvelle organisation territoriale et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 2 mois

    Au moins la gauche que je déteste a l'avantage d'annoncer le programme et de le tenir, la droite est INCAPABLE de dire si je suis élu c'est un programme de droite que je mènerai, on est pour ou contre les riches, on est pour ou contre la finance, on est pour ou contre l'UE mais on le dit clairement. On ne fait pas des politiques d'ouverture à la gauche quand on est élu pour faire une politique de droite. Pas vrai Sarko, pas vrai Juppé ??????

  • frk987 il y a 2 mois

    FH a été élu sur un programme bien simple : je déteste la finance et les riches, sur ces points il a parfaitement réussi son mandat. Réfléchissez 5 minutes avant de voter n'importe quoi pour n'importe qui !!!!!!

  • frk987 il y a 2 mois

    Un président doit assumer sa mission telle qu'il croit être la sienne, mais se décharger de ses responsabilités, ça NON et NON. Il lui reste une possibilité : démissionner si vraiment ses convictions sont contraires à l'opinion majoritaire pendant un temps certain.

  • frk987 il y a 2 mois

    On n'élit pas un président pour avoir droit à des referendums, c'est du même style que les primaires, le parti politique se décharge de sa vocation première qui est celui de donner l'investiture à celui qu'il pense être le moins mauvais, on n'élit pas un président pour qu'il dise, j'en ai rien à carrer, à tel point que je fais un referendum pour que vous me disiez ce que je dois faire.