Pourquoi les Portugais de France sont-ils tant attachés à la Selecção ?

le
0
Pourquoi les Portugais de France sont-ils tant attachés à la Selecção ?
Pourquoi les Portugais de France sont-ils tant attachés à la Selecção ?

Les articles de la presse française, à l'encontre du jeu de l'équipe du Portugal durant cet Euro, a fait ressortir le patriotisme des Portugais de France, qui ont mal vécu ces critiques. Insultes, menaces, boycotts, les supporters se sont lâchés sur les réseaux sociaux contre les auteurs de ces papiers. Mais d'où vient cet attachement à la Selecção de ces personnes qui sont pour la plupart nées en France ?

" Nous sommes venus vous remercier pour votre soutien ", a lancé un Ronaldo, micro en main et pas dans le lac, en direction des 500 supporters amassés devant le Centre national du rugby de Marcoussis, où loge le Portugal durant l'Euro. On est vendredi, au lendemain de la qualifications des coéquipiers de Pepe pour la demi-finale de la compétition. Et comme tous les jours de la semaine depuis le début de la compétition, les amoureux de la Selecção patientent devant l'enceinte pour rencontrer leurs héros. La majorité d'entre eux vivent en France : le dernier recensement en date nous indique la présence de 1,2 millions de personnes d'origine portugaise. Des supporters qui, malgré un attachement certain à la France, terre d'accueil ou de naissance, ne jurent que par la sélection portugaise.

Le rituel des vacances au bled


Pour les Portugais, le football est une religion. Au café ou à table, entre amis ou en famille, les sujets tournent souvent autour du même sujet : le ballon rond. C'est donc assez logiquement que cette passion du football et de la Selecção se transmet de génération en génération. Pour Victor Pereira, enseignant-chercheur en Histoire à l'université de Pau, mais également spécialiste de l'émigration portugaise et du sport, le football permet même de resserrer les liens familiaux : " Soutenir l'équipe du Portugal montre, vis-à-vis de ses parents et de soi-même, une sorte de loyauté au pays d'origine. Les enfants ne parlent pas tous très bien le portugais, ils n'ont pas le même milieu social que leurs parents, le football qui est transgénérationnel permet donc ce rapprochement familial. "


Plus que le football, les enfants ou petits-enfants d'immigrés lusitaniens ont, pour la plupart, un fort attachement au pays. Demandez-leur où ont-ils passé toutes leurs vacances d'été depuis leur naissance et la réponse sera toujours la même : " Au Portugal. " Ce contact perpétuel avec le pays d'origine accentue cette attachement au Portugal et donc à la Selecção





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant