Pourquoi les Français veulent consommer autrement

le
0

Le prix d'un produit n'est plus un facteur déterminant dans l'acte d'achat. Les Français pensent davantage à leur santé, à l'environnement et à la production locale, selon l'étude annuelle Greenflex d'Ethicity.

De plus en plus de Français souhaitent consommer de manière responsable. Mais quelles sont leurs motivations? A l'occasion de la semaine du développement durable, l'étude annuelle Greenflex d'Ethicity, menée auprès de 4100 répondants et publiée ce lundi, dresse les aspirations et tendances de la consommation responsable en France. «Plus que jamais, les Français estiment qu'ils votent avec leur porte-monnaie», indique Elisabeth Pastore Reiss, fondatrice et présidente d'Ethicity. Ainsi, pour 76% des personnes sondées, acheter responsable est une façon de s'impliquer en faveur du développement durable.

Par ailleurs, une majorité de Français (50,5%) préfère désormais consommer mieux plutôt que de consommer moins, indique l'étude. Parmi les critères déterminants dans l'acte d'achat, les Français optent pour des biens favorables à leur santé pour 27% d'entre eux, largement devant le coût de la vie (18%). Dans le domaine alimentaire ce critère est encore plus décisif puisque 89% des Français choisissent leurs produits pour rester en bonne santé, 60% privilégient les produits naturels systématiquement et 38% affirment consommer moins de viande.

Défiance envers les grandes entreprises

La dimension environnementale pèse également dans les choix des produits. Ainsi, 87% des Français sont prêts à changer leurs comportements pour préserver la biodiversité. «La COP21 a fait évoluer certains reflexes: les consommateurs sont davantage préoccupés par le réchauffement climatique et la biodiversité», indique Elisabeth Pastore Reiss.

Les consommateurs sont en outre attirés par les produits locaux. Ainsi, 32% des sondés affirment acheter local. De fait, les origines des matières premières et le lieu de fabrication des produits sont les deux principales informations que les Français souhaitent voir sur les étiquettes. Cette tendance s'inscrit dans un contexte de défiance puisque seuls 26% des Français ont confiance dans les grandes entreprises et ils perdent également confiance dans les PME.

» LIRE AUSSI: Les Français consomment désormais «made in région» 

En termes de profils, les 15-24 ans se sentent de plus en plus concernés par les achats responsables. Les femmes sont davantage des consommatrices responsables que les hommes. Ainsi, pour 76% des consommatrices le développement durable est «une nécessité» Par ailleurs, cette consommation ne concerne plus seulement les catégories socio-professionnelles favorisées.

«Les consommateurs sont dans des logiques d'achats plus hédonistes mais pas au détriment des autres. Ils veulent consommer de bons produits mais qui ne détruisent pas de valeur. Ils privilégient les produits qui contribuent au bien-être général, comme s'ils avaient pris conscience des impacts de leurs achats. En revanche, la notion de prix a diminué, l'argent devient moins un critère déterminant dans l'acte d'achat, même auprès des moins favorisés», conclut Elisabeth Pastore Reiss, fondatrice et présidente d'Ethicity.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant