Pourquoi les fiches de renseignements des professeurs devraient être abandonnées

le
0
Ces fiches de renseignements posent un problème pour les élèves : certains vont vouloir cacher la réalité de leur vie privée (photo d'illustration).
Ces fiches de renseignements posent un problème pour les élèves : certains vont vouloir cacher la réalité de leur vie privée (photo d'illustration).

Qu'ils soient fils de quidam ou de célébrité, nombreux sont les enfants qui ont cauchemardé à chaque rentrée à l'idée de devoir remplir la fameuse "fiche de renseignements" demandée par les professeurs. Il y a les jeunes adultes comme Nadia, dont le père est ouvrier et la mère fait des ménages non déclarés, qui, des années après, livre un témoignage poignant sur ces réponses impossibles à écrire. Des difficultés qui ne concernent pas que les familles précaires : ainsi, Mazarine Pingeot a confié avoir répondu sur ses fiches que son père était "écrivain ou avocat", se justifiant toutefois en expliquant qu'il ne s'agissait là que d'un "demi-mensonge". Si communiquer ces renseignements s'avère être aussi pénible, pourquoi cette pratique perdure-t-elle ? Quelles conséquences peut-elle avoir sur les élèves et sur les enseignants ? Pierre Merle, sociologue spécialiste des questions scolaires et professeur d'université en ESPE (écoles supérieures du professorat et de l'éducation), répond au Point.fr. Le Point.fr : Pourquoi êtes-vous réticent à l'idée que les enseignants fassent remplir les traditionnelles "fiches de renseignements" par leurs élèves en début d'année ?Pierre Merle : Ces fiches ne sont pas à proprement parler "traditionnelles". D'abord, elles n'ont pas toujours existé en France ; ensuite, elles ne sont pas présentes dans beaucoup d'autres pays. En Allemagne, on trouverait ces fiches indiscrètes ;...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant