Pourquoi les économistes prédisent une hausse de la croissance française

le
14
François Hollande attend le retour de la croissance depuis 2012.
François Hollande attend le retour de la croissance depuis 2012.

Après trois années de croissance très faible, de 0,4 % du PIB, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) prévoit un "acquis de croissance" de 0,7 % dès la fin du premier semestre 2015. Autrement dit, même en cas de panne soudaine de l'activité au cours des six derniers mois de 2015, la croissance française va quasiment doubler l'année prochaine par rapport à 2014. Après avoir annoncé en vain la "reprise" en juillet 2013 puis un "retournement" en mai, François Hollande pourrait enfin goûter à un léger rebond. Mais ce n'est pas suffisant pour espérer une baisse du chômage. Explications.

Le contexte s'améliore...

Le président veut y croire : "les planètes s'alignent" en cette fin d'année 2014. Croissance soutenue au Royaume-Uni et aux États-Unis, baisse de l'euro, chute des prix du pétrole, relâchement de l'austérité budgétaire dans la zone euro..., nombreux sont les facteurs qui devraient porter l'économie française l'année prochaine.

"Les baisses du taux de change et du prix du pétrole auront un impact favorable sur l'activité à partir du quatrième trimestre", prédit l'Insee dans sa dernière note de conjoncture publiée jeudi soir. Entre le début de l'été et début décembre, la monnaie unique s'est dépréciée de 1,37 dollar jusqu'à 1,23 dollar. Cela devrait renforcer la compétitivité des entreprises françaises qui exportent. Mais elles vont surtout bénéficier de l'effondrement du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • quoa le dimanche 28 déc 2014 à 17:18

    il se prend pour CYRANO ou quoi!!!

  • fbordach le samedi 27 déc 2014 à 10:59

    Finalement l'économie c'est mieux que le Tarot! Tout cela est surtout du aux facteurs extérieurs! Le pingouin, comme tout bon socialiste, compte sur les autres pour le tirer d'affaire, les réformes attendront, c'est toute la différence entre un homme politique et un homme d'Etat!

  • jackdely le mercredi 24 déc 2014 à 14:49

    Moije et Mme Soleil: alignement des astres... ou des désastres dont il est la cause par son inertie autre que verbale et son manque de décision. Merci l'étranger, pétrole et dollar à la baisse, hausses aux USA etc.

  • kejocol le samedi 20 déc 2014 à 18:02

    Le petrole et l'euro en baisse peut favoriser une relance de l'économie si ils se maintiennent a leur niveau actuel mais personne et encore moins neu neu maitrisent ces deux facteurs importants dans la relance. En 2015, si il y a un rebond, ce seravdu bol et non grâce a la politique de neu neu. Tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut une croissance d'au moins 1.5% pour diminuer le chômage et que toute croissance inférieure tuer des emplois. 2015 encore une année dure pour le contribuabl

  • fbordach le samedi 20 déc 2014 à 17:55

    Vu l'action des brêles du gouvernement on va être sauve par la mondialisation et la finance!

  • b.renie le samedi 20 déc 2014 à 06:00

    On ne peut que se satisfaire de cette évolution tout en regrettant que rien de ce qui peut rendre sa vigueur à l'économie de la France, n'ait été entrepris en interne par le gouvernement car le changement de cap prend ses cause hors de notre pays véritable bouchon agité par les autres dont il attend le secours.

  • heimdal le vendredi 19 déc 2014 à 21:05

    Merci pétrole et Euro qui dégringole .Rien à voir avec l'action du gouvernement .

  • Georg47 le vendredi 19 déc 2014 à 20:41

    Croissance Uniquement par des faits extérieurs à l'action du gouvernement.On peut dire aussi qu'avec un gouvernement compétent la croissance serait du double

  • floalain le vendredi 19 déc 2014 à 20:39

    Anne, ma sœur Anne, ne voit-tu rien venir?

  • idem12 le vendredi 19 déc 2014 à 20:08

    pas "les" économistes mais "des" économistes car moi j'en connais qui disent que ce sera croissance 0 en 2015....