Pourquoi les Américains divorcent davantage en mars et en août

le
0
Les couples américains menacés en mars et en août.
Les couples américains menacés en mars et en août.

Mars et août sont des mois périlleux pour les couples américains. Voici la conclusion de l'étude présentée dimanche au Congrès annuel de l'Association américaine de sociologie (ASA) à Seattle par les équipes de Julie Brines, spécialiste à l'université de Washington de la division du travail et des rapports économiques familiaux. Pour ce faire, les experts en question ont analysé les dépôts de demandes de divorce dans l'État de Washington entre 2001 et 2015. C'est alors qu'ils se sont aperçus qu'il existait "un pic bisannuel de séparations".

Mars, le mois fatal

Cette "saisonnalité des divorces", la sociologue américaine la justifie par le spleen qui accompagne la fin des vacances d'hiver et d'été. "Les gens ont tendance à accroître leurs espoirs à l'approche des vacances, malgré les déceptions qu'ils ont vécues au cours des ans", explique-t-elle au Congrès de l'ASA. Ces espoirs, déçus à cause de congés ratés, convainquent les couples fragiles de passer à l'acte.

Si le pic lié à la fin des vacances de Noël n'apparaît qu'en mars, c'est que les couples en perdition ont besoin de temps pour trouver un avocat et assainir les comptes. C'est en tout cas l'hypothèse que formule le site Pourquoi Docteur qui compare même la hausse des divorces à celle des suicides en mars. Un même mécanisme justifierait ces deux pics : l'allongement des jours et un regain...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant