Pourquoi les Allemands boivent de moins en moins de bière

le
0
En 2016, les Allemands ont bu en moyenne 105,9 l de bière. Au milieu des années 70, la consommation dépassait encore 150 litres.
En 2016, les Allemands ont bu en moyenne 105,9 l de bière. Au milieu des années 70, la consommation dépassait encore 150 litres.

Pour échapper à la pluie battante, ces Munichois passent le temps dans un lieu qu'ils connaissent bien. Assis sur des bancs autour d'une longue table, ils se contentent de déguster un demi? litre de bière. Les Bavarois délaissent les mass d'un litre qu'ils boivent sans sourciller dans les Biergarten lorsque les beaux jours reviennent. Dans le Land le plus riche d'Allemagne, la Helles, cette blonde plus maltée que la Pils, est une institution respectée et respectable. L'État-région abrite 626 brasseries toujours en activité. C'est bien moins qu'au début du XIXe siècle, où leur nombre approchait le cap des? 30 000, mais de nombreuses marques continuent de rencontrer un franc succès. Löwenbräu, Spatenbräu, Paulaner, Augustiner, Hacker-Pschorr, HBB Tegernsee? La liste est longue.

Dans le reste du pays, les bières les plus populaires sont les Krombacher, qui brassent près de 5,5 millions d'hectolitres par an, Oettinger (5,4 millions d'hectolitres), Bitburger (3,8 millions d'hectolitres), Veltins (2,7 millions d'hectolitres) et Beck's (2,5 millions d'hectolitres). Une brasserie sur trois dans le monde se trouve aujourd'hui en Allemagne. Plus de 5 000 marques sont encore fermentées chez notre voisin. Ce choix pour le moins pléthorique s'explique. Lorsque les Anglais, dont la réputation n'est pourtant plus à faire, vident deux pintes, les Allemands en descendent trois. L'an dernier, nos voisins ont bu en moyenne 105,9 litres de bière.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant