Pourquoi le Vatican parle d'économie

le
0
L'Église s'inquiète du risque de dégradations sociales qui pourraient dégénérer en violence et menacer à terme «les démocraties».

Ils sont plutôt rares les textes de l'Église catholique sur une matière aussi technique que l'économie financière internationale. Cela laisserait penser que le Saint-Siège n'a rien à dire sur ces sujets. Mais ce serait méconnaître deux réalités.

La première est l'envergure mondiale de cette entité dont l'apparat romain fait oublier les 2.800 diocèses répartis dans le monde entier. Ce qui signifie un contact permanent de l'Église avec le terrain. Elle dispose ainsi non pas d'une centaine de «départements» mais de 2.800 structures locales réparties sur tous les continents et immergées dans toutes les situations humaines. Soit un réseau capillaire de contacts et d'informations sur la situation réelle des pays: politique, économique et... sociale, un secteur où elle est très directement impliquée.

Corps social organisé à l'échelle de la planète, elle ressent toutes les secousses qui touchent les populations les plus pauvres. Elle dispose aussi des batterie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant