Pourquoi le titre Eurotunnel piétine-t-il ?

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - À une semaine de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre, le 23 octobre prochain, le courtier retient une croissance de 15% des ventes, après une augmentation de 19%, au premier semestre.
«Les tendances d'activités restent satisfaisantes pour les navettes [49% du chiffre d'affaires total] (...) en revanche, le trafic Eurostar (Réseaux ferroviaires : 31% du total) pourrait être un peu décevant».

Au-delà du trimestre achevé, Oddo Securities s'interroge sur la contre-performance du titre, en repli de 14,40% ces trois derniers mois. Il l'attribue d'abord à l'incertitude liée l'acquisition des navires de SeaFrance -exploités par une coopérative ouvrière- qui entamera de 11 millions d'euros par an le résultat opérationnel courant, «le temps de la montée en puissance de la Scop».

Par ailleurs, souligne le courtier, la non-déductibilité partielle (80% au lieu de 100%) des intérêts d'emprunts (loi de finances pour 2013) et le plafonnement du report des déficits fiscaux auront un impact négatif cumulé de 3,4 millions d'euros sur le résultat net.

Oddo n'en conserve pas moins une opinion d'achat à l'égard du titre, avec un objectif de cours inchangé de 7,80 euros. Nous partageons cet avis.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant