Pourquoi le rendement de votre assurance-vie est toujours trop élevé

le
6
Le rendement réel de l'assurance-vie (une fois l'inflation prise en compte) ne cesse de diminuer.
Le rendement réel de l'assurance-vie (une fois l'inflation prise en compte) ne cesse de diminuer.

Le rendement de l'assurance-vie est toujours trop élevé. Voilà, en substance, la conclusion d'un rapport de l'agence de notation Fitch, publié jeudi 17 novembre. « La baisse du rendement offert aux titulaires de comptes a, jusqu'à présent, été insuffisante pour contrer les effets de la diminution des revenus liée à la baisse des taux d'intérêt », préviennent ses auteurs.

L'ancien gouverneur de la Banque de France Christian Noyer avait pourtant appelé les assureurs à baisser le rendement promis à leurs clients dès fin 2014. Lancés dans une concurrence exacerbée pour attirer le chaland, ceux-ci n'ont visiblement pas appliqué la consigne autant qu'espéré. « Ils font face à un dilemme : couper les taux offerts aux titulaires d'assurance-vie ou protéger leur part de marché aux dépens de leur marge », explique Fitch.

Des rendements au plancher

Ils sont pourtant confrontés à une situation exceptionnelle qui pourrait bien se révéler dangereuse. « Le marché français de l'assurance-vie fait face à un environnement opérationnel très difficile alors que la faiblesse des taux d'intérêt restreint leur profitabilité et leur gamme de produits », souligne l'agence de notation française.

Essentiellement composés de dette publique, les fameux fonds en euros, dont le capital est garanti, ne rapportent quasiment plus rien aux assureurs. Le rendement de la dette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ECP1988 hier

    @reminar : Ok mais il faut bien reconnaître que les arbres ne sont jamais montés jusqu'au ciel et que les petits porteurs doivent se faire rincer pour que d'autres encaissent ! Quand à savoir où et quand , je n'ai pas de boule de cristal .

  • remimar3 il y a 2 semaines

    Jusqu'à preuve du contraire, les sociétés d'assurance vie sont PRIVEES et donc indépendantes des "recommandations" émises par la BdF. Elles devraient donc servir un rendement proportionnel au résultat résultat de leur exercice. D'ailleurs il y a des assureurs qui s'en tirent mieux que d'autres car non majoritairement investis en fonds souverains.

  • ECP1988 il y a 2 semaines

    Nous vivons une situation HISTORIQUE ou levol légal atteint et atteindra une ampleure inouîe qui devrait mettre les français moyens dans la rue. Sortez du titanic tant qu'il est encore temps.

  • ECP1988 il y a 2 semaines

    Puisque les assureurs vie ont réalisé d'énormes profits dans le passé il est logique qu'ils essuient quelques temps de baisse de leur profitabilité : puisque ils prétendent assumer le risque des fonds garantis ,il est logique que cela leur occasionnent à certains moments des pertes : sinon ce n'est pas un risque et l'AV ne sert à rien.

  • e.thelen il y a 2 semaines

    Pourquoi pas le RSA pour Noyer jusqu'à la fin de sa vie ? Il en a assez profiter en grugeant le petit épargnant !

  • gstorti il y a 2 semaines

    Quant on entend que ce sont les banques centrales qui sont les principaux créanciers des états, créances rachetés avec de la monnaie purement et simplement sortie des presses pour les circonstances. Pourquoi aujourd'hui ces mêmes banques n'abandonneraient pas simplement et une fois pour toute cette dette. Pourquoi pénalisé encore une fois o'épargnant? fiscalité, blocage des comptes…