Pourquoi le PS reste au chevet de Royal

le
0
Depuis dimanche soir, les cadres socialistes déplorent unanimement la défaite de leur candidate à La Rochelle, comme pour effacer les divisions du passé.

Solidaires dans la défaite. Après cinq ans de relations tendues entre le parti et Ségolène Royal, les cadres socialistes rendent un hommage unanime à leur ex-candidate à la présidentielle, battue à La Rochelle. À commencer par Martine Aubry, qui avait déjà donné de sa personne dans l'entre-deux-tours pour tenter de sauver sa meilleure ennemie. François Rebsamen, Bruno Le Roux, Claude Bartolone, Élisabeth Guigou… Tous ont fait part de leur «tristesse», plus ou moins sincère. Pourquoi un tel empressement?

» Parce que Ségolène Royal a représenté le PS à la présidentielle

Comme Lionel Jospin, Ségolène Royal conserve au Parti socialiste un statut spécial lié à sa candidature à la présidentielle. Véritable icône des militants en 2007, elle avait notamment su créer un lien avec les quartiers populaires. Elle reste à ce titre un recours utile pour le Parti socialiste: durant sa campagne, François Hollande n'avait pas hésité à la mettre en avant lors d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant