Pourquoi le Perp fait davantage recette

le
2
DR
DR

(lerevenu.com) - Le Perp séduit davantage les Français. Cet engouement s'explique par le maintien de ses avantages fiscaux.

? De fortes déductions

Le plan d'épargne retraite ­populaire comprend deux phases. Pendant la phase de versement, vous vous constituez un capital à votre rythme, puis vient celle de la rente viagère, qui est liquidable, au plus tôt à l'âge de la retraite. Durant la phase d'épargne, le Perp permet à toute personne majeure de déduire les versements de ses revenus sans être soumis au plafonnement des niches fiscales. La limite de déduction pour 2014 est de 30.038 euros. La réduction d'impôt est d'autant plus importante que vous êtes fortement imposé. C'est pourquoi le Perp s'adresse en priorité aux personnes soumises à une tranche marginale d'imposition d'au moins 30%.

? Une exonération d'ISF

Autre point fort, durant la formation du capital, la valeur de votre épargne n'est pas soumise à l'ISF ni aux prélèvements sociaux. Ces derniers sont prélevés sur la rente viagère, au taux global de 8,4%. Contrepartie de son attrait fiscal, le Perp ne peut pas être fermé avant l'âge de la retraite (sauf cas exceptionnels) et la sortie s'opère par une rente viagère. Une sortie partielle à hauteur de 20% en capital reste possible sans condition. Et un retrait total en capital est autorisé pour l'achat de la résidence principale ou dans le cas d'une rente mensuelle inférieure à 40 euros (environ 12.000 euros

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccondem1 le jeudi 20 fév 2014 à 23:09

    Méfiance. Quand une disposition "méconnue" permettant de contourner l'écueil n°1 d'un produit commence à être largement dévoilée au public, la réplique fiscale n'est jamais loin...

  • b.renie le mardi 18 fév 2014 à 05:29

    Voilà une disposition dont je n'ai jamais entendu parler. Mais elle est la première reconnaissance que la constitution du capital qui assurera le revenu du troisième âge est une affaire personnelle car le régime par répartition est trop dépendant de l'évolution de la pyramide des âges de la population. En ce moment ce régime tourne à l'esclavage des actifs