Pourquoi le métro parisien n'ouvrira pas toute la nuit

le
0
La maire de Paris Anne Hidalgo a promis d'étendre les horaires d'ouverture du métro parisien. Le projet est plus complexe qu'il n'y paraît.
La maire de Paris Anne Hidalgo a promis d'étendre les horaires d'ouverture du métro parisien. Le projet est plus complexe qu'il n'y paraît.

La question a été tranchée beaucoup plus nettement de l'autre côté de la Manche. Le maire de Londres Boris Johnson a décidé, sans consulter les syndicats, d'ouvrir le métro de la capitale toute la nuit les samedis et vendredis soir à partir de septembre. Résultat, deux grèves majeures se sont succédé. À Paris, le sujet n'est pas nouveau, mais il a été remis sur les rails lors des dernières élections municipales. Aujourd'hui, les transports parisiens (métro, tramway, bus, RER) s'arrêtent entre 1 heure et 1 h 30 du matin en semaine, et roulent jusqu'à 2 heures du matin le week-end. Les bus Noctilien, eux, fonctionnent de 0 h 30 à 5 h 30.

C'était l'une des promesses de campagne de l'actuelle maire de Paris Anne Hidalgo (PS) : étendre l'amplitude horaire des transports de la ville. Elle acte même dans son programme le développement d'un réseau « fonctionnant 24 heures sur 24 le week-end, et à terme, la semaine ». Peu après son élection, l'élue a confié cette mission à la région et au Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France), organisme chargé d'organiser et de financer les transports publics.

Une étude est alors engagée en octobre 2014, censée évaluer « l'intérêt et la faisabilité de différents scénarios d'augmentation de l'amplitude du service ». En février 2015, au cours d'une interview sur BFM TV, Anne Hidalgo renouvelle cette promesse : « Je suis pour l'extension des horaires des métros, qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant