Pourquoi le FC Séville va revalider sa Ligue Europa ?

le
0
Pourquoi le FC Séville va revalider sa Ligue Europa ?
Pourquoi le FC Séville va revalider sa Ligue Europa ?

Tenant du titre de la C3, le FC Séville est toujours en course pour conserver son titre. Ce soir opposés à Villarreal, les Palanganas devront défendre leur couronne européenne. En un petit florilège des bonnes et mauvaises raisons, découvrez pourquoi ils festoieront le 27 mai prochain à Varsovie.

  • Parce qu'Unai Emery n'a gagné que cela
    Un costard élégant, des cheveux soignés, une attitude de gentleman et, surtout, des idées bien articulées. Unai Emery a tout du grand entraîneur, sauf le palmarès. Dans son armoire à trophées, au milieu d'un amas de poussière, trône en solitaire la Ligue Europa glanée l'an dernier face à Benfica. Même lors de ses épopées fantastiques avec les modestes Lorca et Almería, le Basque aux huit noms – véridique ! – n'a connu aucune première place. Âgé désormais de 43 printemps, il espère d'autres breloques. Et vite. Ses ouailles ne le savent que trop bien, leur chef de meute mérite plus que des places d'honneur et le cirage de pompes des gratte-papiers. Éliminé surprise de la Copa del Rey par l'Espanyol, distancé dans la course à la Liga malgré une phase aller historique, le FC Séville place désormais tous ses espoirs dans la C3. Une compétition qui sied à merveille à un effectif qui a gagné en qualité et en quantité depuis l'été dernier. Parmi les 16 équipes encore en course, les Palanganas peuvent clairement se positionner en favoris pour une deuxième édition consécutive. Et Unai Emery espérer glaner une deuxième médaille dorée.

  • Parce que Séville veut sa revanche face au Real Madrid
    Le football espagnol en avait fait sa fierté de début de saison. Real Madrid, auréolé de sa Décima, et FC Séville, vainqueur de sa troisième C3, se retrouvaient pour la Supercoupe d'Europe de Cardiff. De match, il n'y a pourtant pas eu. Ramenée à l'état de sparring-partner en une mi-temps, la défense andalouse a craqué sur deux coups de boutoir de Cristiano Ronaldo. L'heure de la revanche en terre européenne a donc sonné. Mais elle devra attendre la saison prochaine, et pas sûre qu'elle se fasse en Ligue des champions, Valence devançant la bande à Emery en Liga. Du coup, la seule option possible reste ce rendez-vous entre gagnants de Ligue des champions et de Ligue Europa. Programmée à Tbilissi, en Géorgie, cette finale pourra compter sur des milliers de supporters rouge et blanc. Bah oui, entre le drapeau géorgien et le fanion sévillan, un même goût pour les couleurs rojiblancos se dégage. Guiorgui Margvelachvili, président de cet État du Caucase, aurait déjà prévu un défilé en cas de succès.








  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant