Pourquoi Lapadula est le frisson de cette saison ?

le
0
Pourquoi Lapadula est le frisson de cette saison ?
Pourquoi Lapadula est le frisson de cette saison ?

Depuis quelques mercatos, ce n'est pas la joie à l'AC Milan. Les joueurs se suivent, se ressemblent, mais aucun n'a vraiment emballé le cœur des tifosi. Gianluca Lapadula, le "Vardy italien", pourrait bien remédier à ça.

Le ballon est piqué dans la surface de réparation sans réelle conviction. Il monte en cloche et personne ne semble vraiment y croire. Sauf Gianluca Lapadula qui est revenu de hors-jeu, se caler entre les deux défenseurs de Cesena, surpris et en retard, pour exploiter cette miette de pain. Il se retourne, enclenche sa bicyclette et fouette la balle à hauteur parfaite, du coup de pied.

Youtube

D'ailleurs, la réaction du gardien adverse et de ses deux gardes du corps, à côté de la plaque, ne fait que confirmer cette thèse : tout était parfaitement maîtrisé, et le but était la seule issue possible. On joue la 36e journée de Serie B, Pescara est cinquième, encore en course pour la montée, mais rien ne justifie vraiment le sprint de cent mètres du buteur de Pescara, coursé par ses propres coéquipiers, pour fêter ce but avec ses tifosi, torse nu. Rien. Simplement la passion.

Romantique loser


C'est d'ailleurs le liant de toute son irrationnelle carrière. Né à Turin, d'un papa italien et d'une maman péruvienne, le bonhomme se fait rejeter à quatorze ans par le centre de formation de la Juve, parce qu'il n'est pas assez bon en cours. Alors, il décide de se construire tout seul, comme un grand, et de faire ses classes dans les divisions inférieures. Trévise, Pro Vercelli, Ivrea et puis Parme qui entame à ce moment-là sa stratégie d'achats et de prêts en masse. Gianluca fait partie du projet et va connaître sept clubs en six ans, dont Frosinone et Cesena, sans pour autant se faire remarquer. Pour lui, comme il le confie à la Repubblica, ce n'était simplement pas le bon moment : "…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com