Pourquoi la parole raciste gagne du terrain

le
10
Pourquoi la parole raciste gagne du terrain
Pourquoi la parole raciste gagne du terrain

Mais qu'arrive-t-il à la France qui célébrait joyeusement, sans arrière-pensées, le triomphe de son équipe de foot black-blanc-beur un soir de juillet 1998? Aujourd'hui, les anathèmes voire les insultes racistes fusent de partout. Proférées par des fillettes qui traitent de « guenon » la garde des Sceaux, Christiane Taubira, en brandissant des bananes en marge d'une récente manif anti-mariage gay; gravées sur la page Facebook d'une candidate FN aux municipales, qui compare la même Taubira à un singe (ce qui a provoqué la démission hier d'une candidate FN d'origine algérienne en Haute-Garonne); inscrites en une de magazines qui multiplient les dossiers alarmistes sur « l'invasion » de l'islam en France; dans les propos d'élus de la République qui s'en prennent ouvertement aux Roms, nouveaux boucs émissaires d'une société au bord de la crise de nerfs.

59% des Français estiment que le racisme a progressé

Liste loin d'être exhaustive, à laquelle pourraient s'ajouter les innombrables sorties sur les musulmans, les Roms ou les juifs, émanant parfois de ténors censés maîtriser leur parole publique, de Copé avec ses pains au chocolat à Mélenchon s'en prenant en termes ambigus à Moscovici, en passant par Valls et ses polémiques à répétition? Pour des Français en pleine crise économique, en désarroi identitaire face à une mondialisation jugée de plus en plus menaçante, la parole raciste n'est plus taboue. En tout cas, elle s'est décomplexée. Selon un sondage OpinionWay pour la Licra, paru le mois dernier à l'occasion des trente ans de la Marche des Beurs, 59% des Français estiment d'ailleurs que le racisme a progressé ces trois dernières décennies. Figure emblématique de la réussite sociale des Noirs de France, le présentateur télé Harry Roselmack déplorait hier, dans une tribune au « Monde », le retour au quotidien d'un certain racisme « au plus profond de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JUFRABRE le mardi 12 nov 2013 à 17:17

    Ce n'est pas le racisme qui a progressé, c'est le mécontentement. Et "naturellement", le mécontentement se traduit par un rejet de la responsabilité des problèmes sur les autres, sur ceux qui sont différents, et donc des étrangers...Il faut bien trouver des responsables ! C'est vrai que c'est plus facile que de se remettre en question....

  • mcarre1 le vendredi 8 nov 2013 à 00:59

    Oui le racisme a progressé dans notre pays. Il y a 30 ans, on n'entendait pas "face de craie", "sale blonde", "sale français".

  • dhote le mercredi 6 nov 2013 à 19:55

    Faites donc un petit référendum sur ce thème...juste pour voir!

  • frk987 le mercredi 6 nov 2013 à 19:28

    Pour rodde : dans une cocotte minute il y a une valve de surpression, dans ce cas c'est le taux du FN, mais avec des sourds la valve peut toujours siffler........

  • frk987 le mercredi 6 nov 2013 à 19:26

    Courageux Knbskin mais dangereux, il y a quelques années il y avait dans mon immeuble une "troupe" de dealers-proxénètes, mas là il a fallu attendre 2 ans que la police daigne faire son boulot quand l'activité devenait franchement du commerce de gros, résultat 10 ans de condamnation pour tous les "chances de la France".

  • knbskin le mercredi 6 nov 2013 à 19:22

    Accessoirement, ceux qui dans leur vie professionnelle ont eu l'occasion de travailler avec des personnels africains de différentes ethnies ont souvent eu une vision claire de ce qu'est le "racisme" ... :)

  • rodde12 le mercredi 6 nov 2013 à 19:21

    L'équipe black, blanc , beur a bien changé elle aussi. Il y en a encore pour se poser la question! A force de visser le couvercle sur la marmite il y a des fuites et elle risque d'exploser. Maintenant si vous n'entendez pas, vous serez prévenus.

  • knbskin le mercredi 6 nov 2013 à 19:18

    Il y quelques mois, je me suis fait insulter, cracher dessus, traiter de raciste, et menacer de la "vengeance du Saint Coran" par deux beurettes d'une quinzaine d'années, déchaînées, que j'avais priées poliment d'évacuer le hall de mon immeuble, où elles n'avaient rien à faire. Bon, certes, j'ai 60 balais, je suis blanc, et j'ai une tête de bourgeois, donc ça doit être moi le "raciste" ... :)

  • frk987 le mercredi 6 nov 2013 à 19:11

    too much is too much !!!!!

  • LeRaleur le mercredi 6 nov 2013 à 19:09

    Et encore du baratin toujours dans le même sens.