Pourquoi la France a passé la vitesse supérieure au Mali

le
0
INFOGRAPHIE - La détérioration de la situation a précipité l'intervention française. » La France frappe les bastions islamistes au Mali
o L'intervention française au Mali était-elle inévitable?

La France n'avait pas d'autre choix que celui de l'implication directe en raison de la faiblesse de l'armée malienne. En pleine décomposition depuis la débâcle de l'hiver dernier marquée par la perte du nord du pays, celle-ci souffre d'une déshérence aggravée par le putsch du capitaine Sanogo. Sans soutien extérieur, elle est privée de colonne vertébrale. Les forces maliennes n'étaient pas en mesure de tenir la ligne de front séparant les régions sahéliennes, occupées par les groupes islamistes, du sud habité en majorité par une population noire. Peu défendue, Mopti, la capitale du centre du pays, ne tenait qu'à un fil. Elle était depuis plusieurs mois exposée aux infiltrations des djihadistes.

Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), les Touare...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant