Pourquoi la Fiorentina plafonne-t-elle ?.

le
0

Cet après-midi, la Fiorentina reçoit le Napoli. Un match déjà charnière pour les Florentins, qui vivent un début de saison très compliqué en Serie A.Les deux clubs génois sont les belles surprises de ce début de saison en Serie A. Mais à force de célébrer leur présence en haut de l'affiche, on en oublie presque qu'ils ont par conséquent éjecté des habitués du top 5. La victime principale est la Fiorentina qui connaît un début de saison assez paradoxal, facile en Ligue Europa où elle a déjà composté son billet pour les 16es de finale, mais plus que moyenne en Serie A avec cette anonyme dixième place. À nuancer, cependant, car la formation viola a pratiquement rencontré tous les cadors, soit les clubs romains et milanais ainsi que les deux surprises de Gênes, mais aussi l'Udinese et le Torino. Ne manquent que le Napoli cet-après-midi et la Juve. Ce qui justifie en partie les treize petits points engrangés jusqu'à maintenant. En partie, car après deux saisons conclues à la 4e place, les Toscans ont désormais assez de coffre pour rivaliser avec n'importe quelle équipe du haut de tableau. Alors, ça coince. Pire, ça plafonne. Le projet de faire la part belle au beau jeu est toujours d'actualité, mais on se demande si la Fiorentina n'a pas atteint ses limites.
Attaque Cotorep et coups de moins bien
Bon, la Fiorentina a quand même un bel alibi, celui des blessures de ses attaquants stars, arrivées coup sur coup en janvier et juillet 2013. Gómez et Rossi, qui, sur le papier, forment l'un des meilleurs duos d'Europe, n'ont pu être alignés ensemble qu'en trois occasions, lors des trois premières journées de la saison passée. Suffisant pour planter ensemble cinq buts, trois pour l'Italien, deux pour l'Allemand, puis ce dernier est sorti blessé à la 51e minute de la rencontre face à Cagliari et a enchaîné les rechutes. Rossi et ses genoux en verre l'ont vite rejoint. Fin du rêve violet. Pour le moment, c'est Mario Gómez qui tape le meilleur score, 32 journées de championnat loupées sur blessure (sur 48) contre 27 pour son confrère. Mais Pepito va vite le dépasser puisqu'on ne le reverra pas avant 2015. Pour ne pas arranger les choses, un de leur potentiel remplaçant, l'excellent Bernardeschi (20 ans), vient d'en prendre lui aussi pour 6 mois d'indisponibilité. Il ne reste donc plus que Khouma Babacar. À ce rythme, cela va se finir avec du El Hamdaoui-Iakovenko devant, ce qui n'était pas prévu au départ.

Cela dit, l'absence concomitante des deux cadors avait plutôt était bien gérée l'an passé, au vu de la quatrième place obtenue. Mais cette...



Les deux clubs génois sont les belles surprises de ce début de saison en Serie A. Mais à force de célébrer leur présence en haut de l'affiche, on en oublie presque qu'ils ont par conséquent éjecté des habitués du top 5. La victime principale est la Fiorentina qui connaît un début de saison assez paradoxal, facile en Ligue Europa où elle a déjà composté son billet pour les 16es de finale, mais plus que moyenne en Serie A avec cette anonyme dixième place. À nuancer, cependant, car la formation viola a pratiquement rencontré tous les cadors, soit les clubs romains et milanais ainsi que les deux surprises de Gênes, mais aussi l'Udinese et le Torino. Ne manquent que le Napoli cet-après-midi et la Juve. Ce qui justifie en partie les treize petits points engrangés jusqu'à maintenant. En partie, car après deux saisons conclues à la 4e place, les Toscans ont désormais assez de coffre pour rivaliser avec n'importe quelle équipe du haut de tableau. Alors, ça coince. Pire, ça plafonne. Le projet de faire la part belle au beau jeu est toujours d'actualité, mais on se demande si la Fiorentina n'a pas atteint ses limites.
Attaque Cotorep et coups de moins bien
Bon, la Fiorentina a quand même un bel alibi, celui des blessures de ses attaquants stars, arrivées coup sur coup en janvier et juillet 2013. Gómez et Rossi, qui, sur le papier, forment l'un des meilleurs duos d'Europe, n'ont pu être alignés ensemble qu'en trois occasions, lors des trois premières journées de la saison passée. Suffisant pour planter ensemble cinq buts, trois pour l'Italien, deux pour l'Allemand, puis ce dernier est sorti blessé à la 51e minute de la rencontre face à Cagliari et a enchaîné les rechutes. Rossi et ses genoux en verre l'ont vite rejoint. Fin du rêve violet. Pour le moment, c'est Mario Gómez qui tape le meilleur score, 32 journées de championnat loupées sur blessure (sur 48) contre 27 pour son confrère. Mais Pepito va vite le dépasser puisqu'on ne le reverra pas avant 2015. Pour ne pas arranger les choses, un de leur potentiel remplaçant, l'excellent Bernardeschi (20 ans), vient d'en prendre lui aussi pour 6 mois d'indisponibilité. Il ne reste donc plus que Khouma Babacar. À ce rythme, cela va se finir avec du El Hamdaoui-Iakovenko devant, ce qui n'était pas prévu au départ.

Cela dit, l'absence concomitante des deux cadors avait plutôt était bien gérée l'an passé, au vu de la quatrième place obtenue. Mais cette...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant