Pourquoi la chute de l'euro est bonne pour la Bourse

le
1
L'euro-dollar est principalement sous influence des politiques monétaires. (© V. Ywanoff / Le Revenu)
L'euro-dollar est principalement sous influence des politiques monétaires. (© V. Ywanoff / Le Revenu)

L'euro se déprécie à très grand vitesse. Son taux de change effectif réel (pondéré par les devises des différents partenaires commerciaux) a reculé de 11% depuis avril 2014. Mais c'est par rapport au dollar que la chute de la monnaie unique est la plus spectaculaire : -22% depuis début mai 2014. Le mouvement s'est accéléré mi-décembre. La dernière vague de baisse, entamée il y a tout juste quinze jours, a même fait plonger la devise sous le seuil de 1,09 dollar, à un plus bas de 1,082 dollar lundi matin. Du jamais vu depuis l'été 2003.

Les causes de cette récente accélération baissière ne sont pas conjoncturelles. Tout l'inverse : le fossé se réduit de part et d'autre de l'Atlantique depuis quelques semaines. Les Etats-Unis, après deux trimestres de très forte croissance, ralentissent depuis fin 2014. En zone euro, une embellie - certes lente - voit le jour. Elle est alimentée tout à la fois par l'activisme de la Banque centrale européenne (BCE), une politique budgétaire plus neutre, la dépréciation de l'euro et la chute des cours du pétrole. Emboitant le pas à la Commission européenne début février, la BCE vient ainsi de relever son scénario économique. Après 0,9% de croissance l'an passé, elle table désormais sur une hausse du PIB de la zone euro de 1,5% en 2015 puis de 1,9% en 2016.

Bloc "A lire aussi"

L'euro-dollar est

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • johanjor le mardi 10 mar 2015 à 08:54

    article hors sujet. Le sujet suppose une explication du "pourquoi la chute de l’euro est bonne pour la Bourse". Je ne vois aucune explication