Pourquoi l'UMP ne croit pas à la débâcle

le
0
Les ténors de l'actuelle majorité se félicitent de la forte mobilisation sur le terrain.

Ils en seraient presque les premiers surpris. Rue de Vaugirard, au siège de l'UMP, on se réjouit des «retours de terrain» dont témoignent jour après jour les députés et les candidats. «Partout où je vais, les salles sont pleines et je n'ai que de bons échos», se réjouit Jean-François Copé. «Les candidats eux-mêmes n'en reviennent pas et racontent que pour les réunions publiques, l'affluence est systématiquement double ou triple qu'attendue», assure l'équipe du secrétaire général de l'UMP.

Bien évidemment, on se garde dans l'entourage du député de Seine-et-Marne de tout pronostic et surtout de crier victoire avant l'heure. À propos des résultats, Jean-François Copé s'en tient pour l'essentiel à une tournure usée et archi-usée: «Nous devons faire en sorte d'avoir le plus de députés possible à l'issue des législatives.» Il l'avait expliqué dès le soir de la défaite à la présidentielle, le 6 mai, et c'est encore ce qu'il a répété vendredi mat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant