Pourquoi l'Ukraine est au bord de la faillite

le
10
Depuis le début de l'année, la hryvnia a perdu 10 % de sa valeur et pourrait s'effondrer davantage.
Depuis le début de l'année, la hryvnia a perdu 10 % de sa valeur et pourrait s'effondrer davantage.

L'accord conclu entre le pouvoir et l'opposition n'y change rien : l'Ukraine est au bord du précipice économique. C'est d'ailleurs la situation financière du pays qui a déclenché la crise politique en décembre, lorsque Viktor Ianoukovitch a renoncé à un accord d'association avec l'Union européenne en échange de la manne du grand frère russe. Vladimir Poutine n'a pas hésité à utiliser le chantage, puis à promettre 15 milliards de dollars d'investissement dans la dette publique du pays (en plusieurs tranches) et une baisse d'un tiers des prix de son gaz pour préserver l'influence russe sur l'ex-pays de l'URSS. Et, ce, sans aucune condition économique formelle. Le choix du président ukrainien a été vite fait : la seule alternative possible était de recourir une nouvelle fois au Fonds monétaire international (FMI) qui conditionnait l'octroi d'un prêt à la réduction des fortes subventions des prix du gaz accordés par l'État aux particuliers et aux entreprises, afin de redresser les finances publiques du pays. Une proposition inacceptable dans la perspective des élections de 2015... Des taux d'intérêt insupportablesMais depuis, la Russie n'a versé que trois milliards de dollars fin décembre et a bloqué cette semaine une nouvelle tranche d'aide de deux milliards. Pas question pour Moscou de continuer à financer Kiev si l'allié au pouvoir est renversé... L'Ukraine pourrait donc bien rapidement ne plus pouvoir honorer ses engagements et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le dimanche 23 fév 2014 à 12:27

    On en est à 365 milliards pour la Grèce et Poutine fait du chantage pour 3 à 4 milliards

  • marsupi8 le samedi 22 fév 2014 à 21:24

    pour vue qu il face vite faillite avant de rejoindre l euro sa nous evitera des ennuis !

  • perkele le samedi 22 fév 2014 à 20:50

    poutine a promis 15 milliards (qui lui reviendront pour que les ukrainiens payent le gaz), en a versé 3 et a retardé le versement de la deuxième tranche...

  • pierry5 le samedi 22 fév 2014 à 20:11

    On a d'une part Poutine qui, comme un chat, patiente dans le but d'essayer de récupérer une partie de ce pays et d'autre part des pontes de l'UE qui essayent d'affilier un maximum de pays, peut importe qu'ils soient pauvres ou pas, dans le but de retarder le plus possible l'explosion de cette Europe. Ce qui arrivera un jour. On est donc les dindons de la farce et on crache au maximum.

  • pierry5 le samedi 22 fév 2014 à 20:05

    On n'a plus qu'à soutenir tous ces pays en faillite et on arrivera à 80% de prélèvement, c'est nous qui finirons en faillite.

  • pierry5 le samedi 22 fév 2014 à 20:04

    Poutine leur a proposé 7.5 mlds si je ne me trompe, il n'en veulent pas. C'est donc nous qui allons payer. Avec des taux de prélèvement dépassant dans certains pays européens les 50% et malgré cela on continue à aligner d'énormes dettes eh bien on n'

  • guerber3 le samedi 22 fév 2014 à 19:41

    La CIA veille à ce que l' Ukraine fasse barrage à la grande Russie...et comme c'est l'Europe qui paye, c'est gratuit pour les U.S.A....!

  • Mig737 le samedi 22 fév 2014 à 15:24

    Arrêtez de prendre dans l'Europe tous les rats crevés du continent qu'il faudra renflouer à coup d'aide des états soit disant riches tel que France/Allemagne/Belgique/Pays-Bas/...

  • ZvR le samedi 22 fév 2014 à 14:27

    Cout d'état organisé par l'UE et les US afin de renverser le gouvernement de l'ukraine et mettre à la place un gouvernement de collabaration. l'Ukraine va être ruinée. Mais le but c'est de fournir des esclaves bon marché. Reste à voir la réaction du peuple Ukrainien et des Russes. Le nouveau pouvoir aura probablement la main beaucoup plus lourde au niveau répression. Le cochon payeur contribuable européen sera mis à contribution pour payer l'ardoise à la fin.

  • n00b1 le vendredi 21 fév 2014 à 20:18

    Super !!!Encore une bonne affaire pour l'UE de vouloir faire rentrer un pays en quasi faillite à tout prix )